L’assurance vie est elle encore un placement rentable ?

  L’assurance-vie reste le placement préféré devant le livret A et le plan épargne logement

Véhicule Autonome : le Groupe Macif intègre le Movin’On Lab

Leader sur le marché français de l’assurance automobile et assureur de toutes les mobilités

Catastrophes naturelles : le coût des sinistres assurés est finalement élevé en 2018

2018 : une année coûteuse pour les assureurs et réassureurs

Assurance auto : faut-il s’assurer tous risques ou au tiers ?

Selon les conducteurs et le type de véhicule, il peut être judicieux d’opter pour une assurance auto

Cercle LAB : Retour sur la 1ère réunion du Club Santé

Le 9 octobre, le Club Santé du Cercle LAB s’est réuni autour du sujet de « l’innovation en assurance santé

Assurance vie : Collecte toujours négative en novembre

Depuis septembre dernier, la collecte nette en assurance vie poursuit sa lente remontée vers l’équilibre, mais reste encore négative au mois de novembre.

Après s’être redressée en octobre dernier, la collecte nette en assurance vie poursuit sa lente remontée vers l’équilibre. Toutefois, elle reste négative pour le mois de novembre à -30 millions d’euros.

Dans le détail, les cotisations s’élèvent à 10,4Mds d’euros, contre 10,5Mds d’euros de prestations versées. Côté unités de comptes (34% des cotisations), la collecte brute est en léger déclin puisqu’elle atteint 3,4Mds d’euros, contre 3,7Mds d’euros le mois dernier (voir infographie).

« La collecte nette reste négative et s’établit à -7,3Mds d’euros (par comparaison, la collecte nette était positive de +23,3Mds d’euros sur les 11 premiers mois de l’année 2019) », explique la FFA dans un communiqué. « Le montant total des prestations versées s’élève à 110,8Mds d’euros (109,5Mds d’euros sur la même période en 2019) et reste donc supérieur aux cotisations perçues par les assureurs », poursuit la fédération. A fin novembre 2020, l’encours des contrats d’assurance-vie s’élevait à 1.785Mds d’euros (contre 1.753Mds d’euros le mois dernier).

Lire la suite ici : Assurance vie : Collecte toujours négative en novembre (source : News Assurances Pro – Media Indépendant des assureurs, mutuelles et institutions de prévoyance)

News Assurances Pro

Insurtech : Les levées de fonds ont progressé en France en 2020

Les jeunes sociétés technologiques de la finance et de l’assurance ont levé 828,2 millions d’euros en 2020, soit une progression de 18,5% par rapport à 2019, a révélé mardi une étude de l’association France Fintech.

Cette “belle performance annuelle”, selon le communiqué diffusé par l’organisme, est d’autant plus remarquable que le marché européen a connu un déclin de 7% cette année. Le nombre d’opérations reste quant à lui presque identique à celui de l’année précédente (63 contre 64 en 2019) et le ticket moyen a augmenté de 20,6%, à 13,1 millions d’euros.

Ces jeunes sociétés technologiques de la finance et de l’assurance, regroupées sous le terme “fintech”, ont représenté 15% des levées de fonds du secteur numérique, contre 13% en 2019. Selon France Fintech, “l’année avait vigoureusement démarré”, avant de ralentir “significativement” avec la crise sanitaire et le premier confinement. Si le déconfinement a permis une légère reprise, l’été et l’automne “ont été marqués par l’attentisme”. Ce qui n’a pas empêché l’année de se terminer “comme elle avait débuté, sur une tendance très positive”, avec un mois de décembre presque aussi dynamique que celui de janvier.

Deux entreprises ont réussi à lever plus de 100 millions d’euros en 2020: Qonto, une banque en ligne à destination des professionnels (104 millions d’euros levés) et la société de paiement mobile Lydia, qui a levé 112 millions en deux temps (40 millions en janvier et 72 en décembre). Dataiku, qui fournit à de grandes entreprises des outils d’intelligence artificielle, clôt le trio de tête avec 100 millions de dollars levés en août, soit environ 82 millions d’euros au cours actuel.

Lire la suite ici : Insurtech : Les levées de fonds ont progressé en France en 2020 (source : News Assurances Pro – Media Indépendant des assureurs, mutuelles et institutions de prévoyance)

News Assurances Pro

Comparateurs : Lelynx.fr change de propriétaire

L’assureur britannique Admiral Group vient de céder ses activités de comparaison d’assurances, dont le comparateur français LeLynx.fr, à la société RVU (groupe ZPG). La transaction s’élève à 508M£.

Le groupe britannique Admiral vient d’annoncer la cession de l’ensemble de ses activités de comparaison d’assurance regroupées sous les marques Penguin Portals (Confused.com, Rastreator.com, LeLynx.fr, Admiral Technologies) et Preminem (Rastreator.mx), une co-entreprise avec Mapfre.

C’est la société RVU, la division “comparaison” du géant britannique des annonces et services immobiliers ZPG (détenu par le fonds Silver Lake) qui s’est porté acquéreur, pour un montant de 508M£. Cette opération va ainsi permettre à RVU, qui possède notamment Uswitch (comparateur de fournisseurs d’énergie et d’opérateurs télécom) et Money.co.uk (site de comparaison financière) de pouvoir étoffer sa gamme de plateformes comparatives au Royaume-Uni et à l’international en y intégrant l’assurance. « Elena Betés, PDG de Penguin Portals, et l’équipe de direction continueront de gérer l’entreprise », précise un communiqué.

.

Lire la suite ici : Comparateurs : Lelynx.fr change de propriétaire (source : News Assurances Pro – Media Indépendant des assureurs, mutuelles et institutions de prévoyance)

News Assurances Pro

Cat Nat : Une météo toujours plus coûteuse en 2020

Les dix catastrophes météo les plus coûteuses de 2020 ont presque atteint les 150 milliards de dollars de dommages assurés, un chiffre plus important qu’en 2019 qui reflète l’impact grandissant du réchauffement climatique, selon une ONG britannique.

Ces dix catastrophes ont fait également 3.500 morts et ont déplacé plus de 13,5 millions de personnes, selon le rapport annuel de Christian Aid. Des méga-feux qui ont ravagé l’Australie aux ouragans en série dans les Caraïbes, le véritable coût des événements climatiques extrêmes de 2020, renforcés par le réchauffement, est en réalité bien plus élevé, la plupart des dommages n’étant pas assurés, insiste l’ONG.

Et sans surprise, les pays pauvres ont payé le prix le plus lourd, avec seulement 4% des pertes économiques causées par les événements météo extrêmes assurées, contre 60% dans les pays riches, selon le rapport qui cite une récente étude publiée dans The Lancet. Les catastrophes météo ravageaient bien sûr la planète avant l’entrée en scène des dérèglements climatiques provoqués par l’Homme, mais la hausse de la température d’au moins 1,1°C depuis le début de l’ère industrielle augmente leur fréquence et leurs impacts.

“Que ce soit les inondations en Asie, les sauterelles en Afrique ou les tempêtes en Europe et en Amérique, le changement climatique a continué à faire rage en 2020”, a commenté Kat Kramer, responsable climat de Christian Aid. Cinq des plus coûteuses catastrophes de 2020 étaient liées à une mousson particulièrement importante en Asie.

“Les inondations de 2020 ont été parmi les pires de l’Histoire au Bangladesh, avec plus d’un quart du pays sous l’eau”, a commenté Shahjahan Mondal, climatologue à l’université d’ingénierie et de technologie du Bangladesh.

D’autre part, un grand nombre de ces catastrophes ont causé des dégâts d’au moins 5 milliards de dollars, comme le cyclone Amphan dans le golfe du Bengale en mai, les incendies de l’ouest des Etats-Unis pendant l’été et l’automne, ou ceux qui ont ravagé l’Australie en janvier.

La saison record pour les ouragans de l’Atlantique, avec une série sans précédent de 30 tempêtes suffisamment puissantes pour être nommées, a elle provoqué au moins 400 morts et 41 milliards de dollars de dégâts aux Etats-Unis, en Amérique centrale et dans les Caraïbes, selon Christian Aid.

Parmi les dommages les plus importants de cette année 2020, l’ONG note aussi deux tempêtes qui ont balayé l’Europe causant un total de 5,9 milliards de dollars de dommages: Ciara au Royaume-Uni et en Irlande en février, et Alex en France et en Italie en octobre. L’augmentation des catastrophes climatiques correspond aux prévisions des scientifiques. Et les progrès ces dernières années de la science dite “d’attribution” permet désormais d’évaluer combien de fois est plus probable un événement particulier en raison du réchauffement.

L’accord de Paris sur le climat prévoit de limiter le réchauffement bien en dessous de 2°C, si possible 1,5°C par rapport à l’ère pré-industrielle, mais les engagements de réduction de gaz à effet de serre des Etats sont toujours insuffisants pour atteindre ces objectifs.

Lire la suite ici : Cat Nat : Une météo toujours plus coûteuse en 2020 (source : News Assurances Pro – Media Indépendant des assureurs, mutuelles et institutions de prévoyance)

News Assurances Pro

Speed demo Prima Analytics Segmentation et exploration d’un portefeuille auto puis réassurance

Revivez la speed demo de Prima Analytics enregistrée le 23 novembre 2020 lors de notre Club Utilisateurs 100% digital.

Prima Analytics est la plateforme cloud pour la segmentation et l’exploration des données assurances, l’analyse des tendances et la simulation de tarifs. Prima Analytics est une solution d’aide à la décision véritablement dédiée au secteur des assurances pour vous permettre d’améliorer la qualité de vos données et d’explorer vos risques afin d’optimiser vos portefeuilles assurances et d’améliorer la gouvernance de vos activités !

La démonstration est essentiellement consacrée à l’exploration d’un portefeuille auto avec notamment :

  • Revivez la speed demo de Prima Analytics enregistrée le 23 novembre 2020 lors de notre Club Utilisateurs 100% digital.

    Prima Analytics est la plateforme cloud pour la segmentation et l’exploration des données assurances, l’analyse des tendances et la simulation de tarifs. Prima Analytics est une solution d’aide à la décision véritablement dédiée au secteur des assurances pour vous permettre d’améliorer la qualité de vos données et d’explorer vos risques afin d’optimiser vos portefeuilles assurances et d’améliorer la gouvernance de vos activités !

    La démonstration est essentiellement consacrée à l’exploration d’un portefeuille auto avec notamment :

    • le nettoyage des données, la gestion des variables et les regroupements ;
    • l’exploration des données, le drill down, la mise en forme conditionnelle et les calculs standards du marché ;
    • l’exploration graphique des sinistres avec choix de la vue, choix des variables, drill down, exclusions, etc. ;
    • l’analyse des tendances, de la sinistralité, des indicateurs, des variations saisonnières, etc. ;
    • la simulation des tarifs avec la détermination des segments problématiques, la méthode “as if”, la prise en compte de l’élasticité, la définition de variables, etc.

    La présentation se termine par une illustration concrète de l’interface entre Prima XL (plateforme de gestion de la réassurance) et Prima Analytics, avec le traitement de données réassurance (primes cédées), le calcul du S/P, l’analyse de rentabilité par réassureur, par LoB, par année et toutes les représentations graphiques associées.

Source link

ACCEDER AU FORMULAIRE

Lire la suite ici : Speed demo Prima Analytics Segmentation et exploration d’un portefeuille auto puis réassurance (source : News Assurances Pro – Media Indépendant des assureurs, mutuelles et institutions de prévoyance)

News Assurances Pro