L’assurance vie est elle encore un placement rentable ?

  L’assurance-vie reste le placement préféré devant le livret A et le plan épargne logement

Véhicule Autonome : le Groupe Macif intègre le Movin’On Lab

Leader sur le marché français de l’assurance automobile et assureur de toutes les mobilités

Catastrophes naturelles : le coût des sinistres assurés est finalement élevé en 2018

2018 : une année coûteuse pour les assureurs et réassureurs

Assurance auto : faut-il s’assurer tous risques ou au tiers ?

Selon les conducteurs et le type de véhicule, il peut être judicieux d’opter pour une assurance auto

Cercle LAB : Retour sur la 1ère réunion du Club Santé

Le 9 octobre, le Club Santé du Cercle LAB s’est réuni autour du sujet de « l’innovation en assurance santé

Aon / Willis : La Commission Européenne reprend son enquête

Suspendue en février dernier, l’enquête de la Commission Européenne sur le projet de rachat de Willis Towers Watson par Aon vient de reprendre. L’opération pourrait se finaliser à l’été 2021.

Sous le coup d’un avertissement de l’organe européen de contrôle des lois antitrust pour « informations manquantes », Aon et Willis Towers Watson ont finalement réussi à convaincre la Commission Européenne de lever la suspension de son enquête sur leur rapprochement.

Selon son site internet, le gendarme européen note que des « engagements » ont été fournis le 9 avril 2021, sans pour autant en préciser le contenu. Depuis plusieurs semaines, les deux courtiers faisaient face à une liste d’objections et de préjudices potentiels quant à leur projet de fusion à 30Md de dollars. Ils ont donc travaillé à proposer à la CE une série de concessions avant que cette dernière ne communique ses griefs et un acte d’accusation.

La fin de la suspension de l’enquête de l’antitrust étant actée, cette dernière se donne désormais jusqu’au 12 juillet 2021 pour rendre sa décision, repoussant de fait le timing de la finalisation de l’opération initialement prévue au 1er semestre de l’année.

Selon Reuters, la Commission Européenne chercherait désormais à faire un tour de marché, notamment auprès des courtiers concurrents avant de décider s’il convient d’accepter ou de bloquer la transaction ou de rechercher des mesures correctives aux concessions apportées.

Lire la suite ici : Aon / Willis : La Commission Européenne reprend son enquête (source : News Assurances Pro – Media Indépendant des assureurs, mutuelles et institutions de prévoyance)

News Assurances Pro

Prêts participatifs : Axa met entre 1,5 et 2Mds d’euros sur la table

Thomas Buberl, directeur général du groupe Axa, a annoncé que l’assureur était prêt à investir entre 1,5Md et 2Mds d’euros pour financer les prêts participatifs.

Début mars, Bruno Le Maire, ministre de l’Economie, des Finances et de la Relance, annonçait le lancement de prêts participatifs destinés à soutenir les TPE et les PME via des investissements en quasi fonds propres. Le schéma prévoit une distribution par les banques qui garderont 10% des créances. Les 90% restant sont logés dans un fonds piloté par des sociétés de gestion et financé par les assureurs. 30% du capital sera garanti par l’État.

Les assureurs se sont montrés intéressés par le dispositif, moyennant quelques précisions sur la gouvernance du fonds et le traitement prudentiel de ces investissements. Sur ce dernier point, les compagnies ont obtenu des gages de l’ACPR.

Invité de BFM Business, Thomas Buberl, directeur général d’Axa, a d’ores et déjà annoncé que le groupe contribueraient à ces prêts participatifs. « On est en discussions avec les acteurs mais Axa veut être au niveau, veut donner une grande contribution et ça va se situer entre 1,5 et 2 milliards d’euros », a déclaré le patron de l’assureur.

Lire la suite ici : Prêts participatifs : Axa met entre 1,5 et 2Mds d’euros sur la table (source : News Assurances Pro – Media Indépendant des assureurs, mutuelles et institutions de prévoyance)

News Assurances Pro

Courtage : Planète CSCA s’accorde avec les Assurances Mutuelles de Picardie

Planète CSCA poursuit ses discussions avec les principaux porteurs de risques du marché quant aux conventions de distribution qui les lient avec leurs courtiers partenaires. Dans ce cadre, le syndicat vient ainsi de signer un nouvel accord avec les Assurances Mutuelles de Picardie.

Depuis 2018 et l’entrée en vigueur de DDA et de RGPD, les assureurs de la place ont entamé des discussions avec leurs courtiers partenaires afin de revoir les conventions de partenariat qui les lient ou d’en rédiger de nouvelles. « Chaque adhérent n’étant pas nécessairement en mesure de discuter ses conventions avec ses porteurs de risques, Planète CSCA a engagé avec différentes entreprises d’assurance une négociation de leurs conventions ou de leurs avenants aux conventions existantes dans le but d’obtenir des projets équilibrés », rappelle le syndicat dans un communiqué.

Planète CSCA indique avoir obtenu auprès des Assurances Mutuelles de Picardie plusieurs évolutions par rapport au contenu de la nouvelle convention envisagée. « Cette version répertoriée sous le nom “convention de distribution 2021 AMP” constitue un socle tenant compte à la fois des impératifs RGPD et DDA, tout en présentant un contenu contractuel réaliste et équilibré », poursuit le syndicat dans un communiqué.

Lire la suite ici : Courtage : Planète CSCA s’accorde avec les Assurances Mutuelles de Picardie (source : News Assurances Pro – Media Indépendant des assureurs, mutuelles et institutions de prévoyance)

News Assurances Pro

Vaccination : Deux IP accompagnent leurs entreprises clientes

Malakoff Humanis et AG2R La Mondiale annoncent un partenariat avec Libheros afin d’accompagner leurs entreprises clientes dans la mise en place de la vaccination contre la Covid-19.

AG2R La Mondiale et Malakoff Humanis souhaitent faciliter le déploiement des campagnes de vaccination contre la Covid-19 au sein de leurs entreprises clientes. Les deux groupes de protection sociale ont signé un partenariat avec Libheros. Cette start-up dispose d’un réseau d’infirmiers qui se déplacent sur le lieu de travail pour organiser des campagnes de vaccination ou de dépistage.

Malakoff Humanis précise que ce dispositif est proposé dans un premier temps aux entreprises de plus de 1.000 salariés et pourrait être progressivement étendu. Le groupe de protection sociale organise par ailleurs des webinaires d’information. Un premier webinaire à destination des médecins du travail abordera les aspects pratiques de la mise en place de la vaccination en entreprise, notamment l’organisation des locaux, la conservation des doses, les partenariats avec les pharmaciens ou encore la gestion de la confidentialité.

Un deuxième webinaire à destination des DRH de grands groupes et des dirigeants de TPE et PME traitera des enjeux et des impacts de la vaccination en entreprise. Ce webinaire sera animé par William Dab, professeur émérite au Cnam, épidémiologiste et ancien directeur général de la Santé

Par ailleurs, Malakoff Humanis propose depuis début avril la vaccination contre la Covid-19 à ses propres collaborateurs via des services de santé au travail autonome ou via un service de santé au travail interentreprise.

De son côté, AG2R La Mondiale a rejoint le programme Inno’Vaccins piloté par AstraZeneca, Janssen et DPDgroup, filiale du Groupe La Poste. Ce programme a pour objectif d’accompagner le développement de start-up spécialisées dans la e-santé et hébergées au sein du Hub Innovation d’AstraZeneca.

Lire la suite ici : Vaccination : Deux IP accompagnent leurs entreprises clientes (source : News Assurances Pro – Media Indépendant des assureurs, mutuelles et institutions de prévoyance)

News Assurances Pro

Éditeur de logiciels : CIM change de directeur général

Matthieu Delattre succède à Dominique Singez à la tête de l’éditeur de logiciels CIM (groupe DL Software).

Dominique Singez, directeur général de CIM depuis 10 ans, a décidé de passer la main. Son successeur, Matthieu Delattre a pris ses nouvelles fonctions le 1er avril. De son côté, Dominique Singez reste chez CIM en qualité de chef de produit.

CIM, société du groupe DL Software, connaît une forte croissance depuis trois ans. La mission du nouveau directeur général sera “d’assurer la structuration et l’industrialisation de CIM afin de permettre à l’entreprise de mieux répondre aux attentes des clients et de franchir ainsi une nouvelle étape de son développement“, selon un message envoyé aux clients de la société.

Matthieu Delattre est depuis huit mois directeur général adjoint de CIM. Diplômé de l’Institut supérieur d’électronique et du numérique en 2004, il a travaillé pendant 12 ans chez Pictime, société de service spécialisée dans la mise en œuvre de solutions de commerce en ligne. Il débute comme de chef de projet pendant un an et demi, puis devient directeur de projets pendant trois ans avant de prendre le poste de directeur des opérations pendant 4 ans. En 2017, il prend la direction des opérations applications et intégration de Pictime Groupe, un poste qu’il a occupé jusqu’en 2020, avant de rejoindre CIM.

Lire la suite ici : Éditeur de logiciels : CIM change de directeur général (source : News Assurances Pro – Media Indépendant des assureurs, mutuelles et institutions de prévoyance)

News Assurances Pro