Véhicule Autonome : le Groupe Macif intègre le Movin’On Lab

Leader sur le marché français de l’assurance automobile et assureur de toutes les mobilités

Catastrophes naturelles : le coût des sinistres assurés est finalement élevé en 2018

2018 : une année coûteuse pour les assureurs et réassureurs

Assurance auto : faut-il s’assurer tous risques ou au tiers ?

Selon les conducteurs et le type de véhicule, il peut être judicieux d’opter pour une assurance auto

Cercle LAB : Retour sur la 1ère réunion du Club Santé

Le 9 octobre, le Club Santé du Cercle LAB s’est réuni autour du sujet de « l’innovation en assurance santé

Assurance construction : Alliage Assurances placé en liquidation

En redressement depuis août dernier, Alliage Assurances (ex-SFS France) a finalement été placée en liquidation

Story : Les catastrophes naturelles au 1er semestre

Après la publication du bilan des catastrophes naturelles dans le monde par Swiss Re, découvrez les principaux éléments à retenir des chiffres publiés par le réassureur dans notre vidéo.

Lire la suite ici : Story : Les catastrophes naturelles au 1er semestre (source : News Assurances Pro – Media Indépendant des assureurs, mutuelles et institutions de prévoyance)

News Assurances Pro

Nomination : Un nouveau président Europe pour Assurant

Assurant vient de nommer Christian Formby comme nouveau président pour la zone Europe. En parallèle, le spécialiste de l’assurance affinitaire nomme Andy Morris comme directeur commercial international, notamment pour accompagner en Asie-Pacifique.

Assurant annonce la nomination de Christian Formby au poste de président pour la zone Europe. Ce dernier sera notamment en charge du développement et de la stratégie des opérations d’Assurant sur la zone, « dans le but d’encourager une croissance favorable pour l’entreprise en France, en Allemagne, en Italie, aux Pays-Bas, en Espagne et au Royaume-Uni », indique le spécialiste de l’assurance affinitaire. Dans le cadre de son nouveau rôle, Christian Formby travaillera au Royaume-Uni en étroite collaboration avec Keith Meier, président à l’international.

Diplômé des Universités de Boston et St. John, Christian Formby débute sa carrière en 2001 comme consultant en risk management chez EY, puis chez Goldman Sachs jusqu’en 2006. Il rejoint ensuite le courtier Marsh comme senior vice president au département risk management institutionnel. C’est en 2012 qu’il intègre Assurant, d’abord comme COO pour  l’Amérique latine. Il occupe ensuite les postes de senior vice president du département marketing et commercial jusqu’en 2013, où il devient PDG d’Assurant Porto Rico & Caraïbes. Depuis 2017, Christian Formby était senior vice president du département dommages pour l’international.

Christian Formby remplace Andy Morris, qui a été nommé au poste de directeur commercial du groupe en charge des marchés internationaux. Ce dernier aura notamment pour mission de soutenir la croissance d’Assurant en Europe et en Asie-Pacifique et « encourager une croissance supplémentaire dans les secteurs de la vie connectée, des technologies mobiles, des services financiers et de l’automobile », poursuit le groupe.

Diplômé de l’Université Seffield Hallam, Andy Morris débute sa carrière en 1995 chez Barclays Mercantile, avant d’intégrer Sun Microsystems. Basé en Grande-Bretagne, il rejoint en 2006 le groupe LSG (Lifestyle Service Group) comme business development director avant d’intégrer Assurant en 2013, comme chief marketing officer de l’entité britannique. Depuis 2016, Andy Morris était CEO et président des activité Europe de l’assureur.

Lire la suite ici : Nomination : Un nouveau président Europe pour Assurant (source : News Assurances Pro – Media Indépendant des assureurs, mutuelles et institutions de prévoyance)

News Assurances Pro

Résultats 2019 S1 : Bénéfice net en forte hausse pour Aegon

L’assureur néerlandais Aegon a publié jeudi un bénéfice net en hausse de 26% au premier semestre, poussé par des gains réalisés sur investissements et des charges moins importantes, malgré un début d’année “turbulent”.

Le bénéfice net s’est établi à 618 millions d’euros, contre 491 millions d’euros l’année précédente à la même période, a indiqué dans un communiqué le groupe, qui ne publie pas de chiffre d’affaires sur la période. Le bénéfice net d’Aegon au premier semestre 2018 avait été plombé par une perte sur la vente de ses activités irlandaises, ainsi que par des charges liées à des programmes de restructuration. Le groupe s’attendait néanmoins à
réaliser des économies substantielles par la suite.

Le résultat opérationnel d’Aegon a chuté de 5% au cours des six premiers mois de 2019 pour atteindre plus d’un milliard d’euros, avec une baisse de 4% pour la région “Amériques”. Le groupe explique cette diminution par des coûts liés à ses investissements visant à soutenir la croissance. “Dans une première moitié d’année turbulente, les mouvements de marché ont eu un impact négatif sur la situation du capital aux Pays-Bas”, a réagi le directeur exécutif du groupe, Alex Wynaendts, cité dans le communiqué.

M. Wynaendts se félicite toutefois de programmes de couverture “efficaces”, qui ont permis au groupe de “se protéger contre une baisse des taux d’intérêt”. Le retour sur fonds propres (ROE) a chuté de 50 points de base pour atteindre 9,6%. Le ratio de solvabilité II s’est lui établi à 197%, impacté par des conditions de marché défavorables. Les investisseurs ont boudé ces résultats. Coté à la Bourse d’Amsterdam, le titre Aegon perdait 7,39% à 3,47 euros vers 10H00 (08H00 GMT), au sein d’un indice AEX en baisse de 0,15%.

Le groupe a annoncé une augmentation de 7% de son dividende intérimaire, à 15 centimes par action. Né en 1983 de la fusion de deux sociétés d’assurance néerlandaises, Aegon
emploie quelque 28.000 personnes et revendique près de 29 millions de clients dans une vingtaine de pays, notamment aux Pays-Bas, aux États-Unis et en Grande-Bretagne.

Lire la suite ici : Résultats 2019 S1 : Bénéfice net en forte hausse pour Aegon (source : News Assurances Pro – Media Indépendant des assureurs, mutuelles et institutions de prévoyance)

News Assurances Pro

Cat’ Nat’ : 44Mds de dollars de pertes économiques au 1er semestre

Les catastrophes naturelles et désastres causés par l’homme ont entraîné la mort ou la disparition de plus de 5.000 personnes et généré des pertes économiques 44 milliards de dollars (39,7 milliards d’euros) au premier semestre dans le monde, selon une étude préliminaire du réassureur suisse Swiss Re.

L’essentiel de ces pertes est dû aux orages et inondations qui ont sévi dans différentes parties du globe, explique le réassureur dans un rapport consulté vendredi par l’AFP. Plus de 5.000 personnes ont péri ou disparu au cours des différentes catastrophes survenues sur les six premiers mois de 2019. Le cyclone Idai, qui a provoqué des vents violents et de graves inondations au Mozambique, au Malawi, au Zimbabwe et à Madagascar, a été la catastrophe naturelle la plus meurtrière de la période avec plus de 1.000 victimes, souligne Swiss Re.

Le réassureur avait état d’environ 3.900 morts ou disparus pour le premier semestre 2018, et de plus de 13.500 personnes sur l’ensemble de l’an dernier — bilan considéré comme l’un des plus bas enregistrés par Swiss Re, qui procède à ces estimations depuis plus de 50 ans. Les 44 milliards de dollars de pertes économiques répertoriés au premier semestre 2019 s’affichent largement en deçà du niveau des coûts enregistrés en moyenne sur cette période au cours des dix dernières années (soit 109 milliards de dollars).

Ce chiffre marque également un recul par rapport au premier semestre de l’an dernier, où 51 milliards de dollars de pertes avaient été constatés. Dans le détail, les catastrophes naturelles ont représenté l’essentiel des pertes au premier semestre 2019, soit 40 milliards de dollars, les 4 milliards restants résultant de désastres causés par l’homme, tels que les accidents industriels.

Les compagnies d’assurances ont couvert 19 milliards de dollars de pertes, sachant que seuls 42% du montant total des pertes étaient assurés. De fait, les catastrophes naturelles de grande ampleur survenues sur la période – les cyclones Idai dans le sud de l’Afrique et Fani en Inde – ont touché des zones où le taux de pénétration de l’assurance est faible, explique Swiss Re. Ce semestre “a une fois de plus montré le déficit de protection dans les
pays émergents”, a estimé Martin Bertogg, responsable des risques de catastrophes chez Swiss Re, cité dans un communiqué.

Lire la suite ici : Cat’ Nat’ : 44Mds de dollars de pertes économiques au 1er semestre (source : News Assurances Pro – Media Indépendant des assureurs, mutuelles et institutions de prévoyance)

News Assurances Pro

Stratégie : Prudential va se scinder en deux sociétés d’ici la fin d’année

L’assureur britannique Prudential a annoncé mercredi qu’il concrétiserait au quatrième trimestre sa scission prévue, entre d’un côté ses activités européennes et de l’autre celles de marchés plus porteurs en Asie et aux États-Unis.

Prudential avait dévoilé en mars ce vaste et complexe projet mais était resté jusque-là prudent sur sa date de concrétisation. Dans un communiqué publié mercredi à l’occasion de ses résultats pour le premier semestre, l’assureur dit s’attendre à ce que l’opération aboutisse d’ici à la fin de l’année.

La société qui conservera le nom de Prudential englobera les activités d’assurance et d’épargne dans des marchés en croissance comme l’Asie et les États-Unis. L’autre entreprise, qui sera baptisée M&G, regroupera la gestion d’actifs, l’assurance et l’épargne en Europe et au Royaume-Uni. Elles seront cotées séparément à la Bourse de Londres. “Nous pensons que la scission permettra à nos deux activités d’être les plus performantes possibles. Elles seront dotées chacune d’une équipe de direction qui fixera les priorités stratégiques et les perspectives d’investissement”, explique Mike Wells, directeur général du groupe.

Dans les faits, Prudential sera une société cinq fois plus grosse que M&G en terme de valorisation, expliquait en début de semaine le Financial Times en s’appuyant sur une note de la banque Citigroup. Prudential a dans le même temps dévoilé un bond de 14% de son bénéfice net à 1,54 milliard de livres (1,7 milliard d’euros) au cours des six premiers mois de l’année. Le groupe a principalement profité du dynamisme de ses activités en Asie, où il propose de l’assurance-vie, de l’assurance santé ou encore de la gestion d’actifs. Il s’attend à continuer sur sa lancée dans la région, même s’il dit “être très attentif” à la situation à Hong Kong qui traverse une grave crise politique.

Lire la suite ici : Stratégie : Prudential va se scinder en deux sociétés d’ici la fin d’année (source : News Assurances Pro – Media Indépendant des assureurs, mutuelles et institutions de prévoyance)

News Assurances Pro