Véhicule Autonome : le Groupe Macif intègre le Movin’On Lab

Leader sur le marché français de l’assurance automobile et assureur de toutes les mobilités

Catastrophes naturelles : le coût des sinistres assurés est finalement élevé en 2018

2018 : une année coûteuse pour les assureurs et réassureurs

Assurance auto : faut-il s’assurer tous risques ou au tiers ?

Selon les conducteurs et le type de véhicule, il peut être judicieux d’opter pour une assurance auto

Cercle LAB : Retour sur la 1ère réunion du Club Santé

Le 9 octobre, le Club Santé du Cercle LAB s’est réuni autour du sujet de « l’innovation en assurance santé

Assurance construction : Alliage Assurances placé en liquidation

En redressement depuis août dernier, Alliage Assurances (ex-SFS France) a finalement été placée en liquidation

Résultats 2019 S1 : Bénéfice net en forte hausse pour Aegon

L’assureur néerlandais Aegon a publié jeudi un bénéfice net en hausse de 26% au premier semestre, poussé par des gains réalisés sur investissements et des charges moins importantes, malgré un début d’année “turbulent”.

Le bénéfice net s’est établi à 618 millions d’euros, contre 491 millions d’euros l’année précédente à la même période, a indiqué dans un communiqué le groupe, qui ne publie pas de chiffre d’affaires sur la période. Le bénéfice net d’Aegon au premier semestre 2018 avait été plombé par une perte sur la vente de ses activités irlandaises, ainsi que par des charges liées à des programmes de restructuration. Le groupe s’attendait néanmoins à
réaliser des économies substantielles par la suite.

Le résultat opérationnel d’Aegon a chuté de 5% au cours des six premiers mois de 2019 pour atteindre plus d’un milliard d’euros, avec une baisse de 4% pour la région “Amériques”. Le groupe explique cette diminution par des coûts liés à ses investissements visant à soutenir la croissance. “Dans une première moitié d’année turbulente, les mouvements de marché ont eu un impact négatif sur la situation du capital aux Pays-Bas”, a réagi le directeur exécutif du groupe, Alex Wynaendts, cité dans le communiqué.

M. Wynaendts se félicite toutefois de programmes de couverture “efficaces”, qui ont permis au groupe de “se protéger contre une baisse des taux d’intérêt”. Le retour sur fonds propres (ROE) a chuté de 50 points de base pour atteindre 9,6%. Le ratio de solvabilité II s’est lui établi à 197%, impacté par des conditions de marché défavorables. Les investisseurs ont boudé ces résultats. Coté à la Bourse d’Amsterdam, le titre Aegon perdait 7,39% à 3,47 euros vers 10H00 (08H00 GMT), au sein d’un indice AEX en baisse de 0,15%.

Le groupe a annoncé une augmentation de 7% de son dividende intérimaire, à 15 centimes par action. Né en 1983 de la fusion de deux sociétés d’assurance néerlandaises, Aegon
emploie quelque 28.000 personnes et revendique près de 29 millions de clients dans une vingtaine de pays, notamment aux Pays-Bas, aux États-Unis et en Grande-Bretagne.

Lire la suite ici : Résultats 2019 S1 : Bénéfice net en forte hausse pour Aegon (source : News Assurances Pro – Media Indépendant des assureurs, mutuelles et institutions de prévoyance)

News Assurances Pro

Cat’ Nat’ : 44Mds de dollars de pertes économiques au 1er semestre

Les catastrophes naturelles et désastres causés par l’homme ont entraîné la mort ou la disparition de plus de 5.000 personnes et généré des pertes économiques 44 milliards de dollars (39,7 milliards d’euros) au premier semestre dans le monde, selon une étude préliminaire du réassureur suisse Swiss Re.

L’essentiel de ces pertes est dû aux orages et inondations qui ont sévi dans différentes parties du globe, explique le réassureur dans un rapport consulté vendredi par l’AFP. Plus de 5.000 personnes ont péri ou disparu au cours des différentes catastrophes survenues sur les six premiers mois de 2019. Le cyclone Idai, qui a provoqué des vents violents et de graves inondations au Mozambique, au Malawi, au Zimbabwe et à Madagascar, a été la catastrophe naturelle la plus meurtrière de la période avec plus de 1.000 victimes, souligne Swiss Re.

Le réassureur avait état d’environ 3.900 morts ou disparus pour le premier semestre 2018, et de plus de 13.500 personnes sur l’ensemble de l’an dernier — bilan considéré comme l’un des plus bas enregistrés par Swiss Re, qui procède à ces estimations depuis plus de 50 ans. Les 44 milliards de dollars de pertes économiques répertoriés au premier semestre 2019 s’affichent largement en deçà du niveau des coûts enregistrés en moyenne sur cette période au cours des dix dernières années (soit 109 milliards de dollars).

Ce chiffre marque également un recul par rapport au premier semestre de l’an dernier, où 51 milliards de dollars de pertes avaient été constatés. Dans le détail, les catastrophes naturelles ont représenté l’essentiel des pertes au premier semestre 2019, soit 40 milliards de dollars, les 4 milliards restants résultant de désastres causés par l’homme, tels que les accidents industriels.

Les compagnies d’assurances ont couvert 19 milliards de dollars de pertes, sachant que seuls 42% du montant total des pertes étaient assurés. De fait, les catastrophes naturelles de grande ampleur survenues sur la période – les cyclones Idai dans le sud de l’Afrique et Fani en Inde – ont touché des zones où le taux de pénétration de l’assurance est faible, explique Swiss Re. Ce semestre “a une fois de plus montré le déficit de protection dans les
pays émergents”, a estimé Martin Bertogg, responsable des risques de catastrophes chez Swiss Re, cité dans un communiqué.

Lire la suite ici : Cat’ Nat’ : 44Mds de dollars de pertes économiques au 1er semestre (source : News Assurances Pro – Media Indépendant des assureurs, mutuelles et institutions de prévoyance)

News Assurances Pro

Stratégie : Prudential va se scinder en deux sociétés d’ici la fin d’année

L’assureur britannique Prudential a annoncé mercredi qu’il concrétiserait au quatrième trimestre sa scission prévue, entre d’un côté ses activités européennes et de l’autre celles de marchés plus porteurs en Asie et aux États-Unis.

Prudential avait dévoilé en mars ce vaste et complexe projet mais était resté jusque-là prudent sur sa date de concrétisation. Dans un communiqué publié mercredi à l’occasion de ses résultats pour le premier semestre, l’assureur dit s’attendre à ce que l’opération aboutisse d’ici à la fin de l’année.

La société qui conservera le nom de Prudential englobera les activités d’assurance et d’épargne dans des marchés en croissance comme l’Asie et les États-Unis. L’autre entreprise, qui sera baptisée M&G, regroupera la gestion d’actifs, l’assurance et l’épargne en Europe et au Royaume-Uni. Elles seront cotées séparément à la Bourse de Londres. “Nous pensons que la scission permettra à nos deux activités d’être les plus performantes possibles. Elles seront dotées chacune d’une équipe de direction qui fixera les priorités stratégiques et les perspectives d’investissement”, explique Mike Wells, directeur général du groupe.

Dans les faits, Prudential sera une société cinq fois plus grosse que M&G en terme de valorisation, expliquait en début de semaine le Financial Times en s’appuyant sur une note de la banque Citigroup. Prudential a dans le même temps dévoilé un bond de 14% de son bénéfice net à 1,54 milliard de livres (1,7 milliard d’euros) au cours des six premiers mois de l’année. Le groupe a principalement profité du dynamisme de ses activités en Asie, où il propose de l’assurance-vie, de l’assurance santé ou encore de la gestion d’actifs. Il s’attend à continuer sur sa lancée dans la région, même s’il dit “être très attentif” à la situation à Hong Kong qui traverse une grave crise politique.

Lire la suite ici : Stratégie : Prudential va se scinder en deux sociétés d’ici la fin d’année (source : News Assurances Pro – Media Indépendant des assureurs, mutuelles et institutions de prévoyance)

News Assurances Pro

Résultats 2019 S1 : Swiss Life dépasse les attentes

L’assureur suisse Swiss Life a publié mardi un bénéfice meilleur qu’attendu pour le premier semestre, porté par un bond des primes émises en Suisse, son plus gros marché.

Son bénéfice net s’est accru de 10% par rapport au premier semestre l’an passé, à 617 millions de francs suisses (567 millions d’euros), a-t-il indiqué dans un communiqué, dépassant les prévisions des analystes interrogés par l’agence suisse AWP qui l’escomptaient en moyenne à 609,8 millions de francs.

Le volume des primes émises a grimpé de 43% sur un an, à 14 milliards de francs suisses, enregistrant une hausse de 57% sur le marché suisse seul. L’assureur suisse a attribué ce bond au désengagement d’un de ses concurrents dans les produits d’assurance complète pour la prévoyance professionnelle qui lui a permis de renforcer son assise auprès des petites et moyennes entreprises (PME) en Suisse.

En avril l’an passé, la branche suisse d’Axa avait annoncé qu’elle allait cesser de proposer ces produits d’assurance complète sur le marché suisse, invoquant une baisse de leur attrait face à la pression des taux d’intérêt bas, et qu’elle allait privilégier plutôt les solutions semi-autonomes, qui offrent de meilleurs rendements.

En France, son plus gros marché à l’étranger, le volume des primes émises a en revanche reculé de 4%. Sur le semestre, les revenus liés aux frais et commissions ont augmenté de
13% en monnaies locales, à 876 millions de francs suisses. Les produits directs des placements sont restés stables, à 2,2 milliards de francs suisses, a détaillé le groupe suisse, tandis que les afflux nets de nouveaux capitaux dans ses activités de gestion d’actifs se sont montés à 6,2 milliards de francs.

A 7H44 GMT, l’action s’inscrivait en légère hausse de 0,11% à 467 francs suisses alors que le SMI, l’indice des valeurs phares de la Bourse suisse, reculait de 0,41%.

Lire la suite ici : Résultats 2019 S1 : Swiss Life dépasse les attentes (source : News Assurances Pro – Media Indépendant des assureurs, mutuelles et institutions de prévoyance)

News Assurances Pro

Résultats 2019 S1 : Zurich Insurance fait mieux que prévu

L’assureur suisse Zurich Insurance a publié jeudi des chiffres meilleurs qu’attendu pour le premier semestre, récoltant progressivement les fruits du repositionnement de ses activités.

Son bénéfice net a grimpé de 14%, à 2 milliards de dollars (1,8 milliard d’euros) par rapport au premier semestre l’an passé tandis que son bénéfice opérationnel s’est accru de 16%, à 2,8 milliards de dollars, a-t-il indiqué dans un communiqué. Par comparaison, les analystes interrogés par l’agence suisse AWP tablaient en moyenne sur un bénéfice net de 1,8 milliards de dollars pour 2,5 milliards de bénéfice opérationnel.

“Au cours des trois dernières années, nous avons amélioré de manière substantielle notre gamme d’activités”, a déclaré son directeur général, l’Italien Mario Greco, cité dans le communiqué. Le groupe s’est efforcé de réduire la volatilité de sa division d’assurance dommages tout en renforçant l’assurance vie par le biais d’acquisitions ciblées, a-t-il souligné, tout en mettant en avant les segments sur lesquels Zurich Insurance s’est renforcé, tels que l’assistance voyage, avec le rachat de Cover more.

Sur le semestre, les primes encaissées dans ses activités d’assurance dommages ont augmenté de 4% (hors effets de change et acquisition ou cessions), à 18,5 milliards de dollars et de 13% dans l’assurance vie, à 18,1 milliards de dollars. Zurich Insurance s’attend à dépasser ses objectifs à moyen terme, fixés pour la période s’étalant entre 2017 à 2019. L’assureur a déjà réalisé 1,3 milliard de dollars d’économies de coûts sur les 1,5 milliard visés, a-t-il précisé.

Lire la suite ici : Résultats 2019 S1 : Zurich Insurance fait mieux que prévu (source : News Assurances Pro – Media Indépendant des assureurs, mutuelles et institutions de prévoyance)

News Assurances Pro