lance

Covid-19 : Eiopa lance un stress test

Face à un possible prolongement de la crise sanitaire et dans un contexte de taux d’intérêts bas, l’autorité européenne des assurances et des pensions professionnelles (Eiopa) a lancé un stress test, le 7 mai dernier, auprès des assureurs.

Un nouveau stress test a été lancé par l’Eiopa le 7 mai dernier. L’initiative a pour but d’identifier et d’anticiper les conséquences économiques sur le marché de l’assurance, d’une sortie de crise sanitaire retardée et du contexte de taux bas prolongé. Pour cela, l’autorité européenne se basera sur deux indicateurs, la solvabilité des institutions ainsi que leurs liquidités post-simulation. Les résultats, qui seront publiés en décembre 2021, permettront d’évaluer la résilience des assureurs participants et de permettre une discussion entre institutions et conseillers sur les mesures à prendre. Au total, 44 acteurs ont répondu présent, l’équivalent de « 75% du marché de l’UE sur la base du total des actifs dans le cadre de Solvabilité II ».

« Le scénario, développé en coopération avec le CERS, s’appuie sur les préoccupations actuelles concernant l’évolution possible de la pandémie de Covid-19 et ses ramifications économiques qui déclenchent des effets négatifs sur la confiance dans le monde entier et prolongent la contraction économique. Le scénario se traduit par un ensemble de chocs spécifiques au marché et à l’assurance qui génèrent un effet de ‘double coup’ sévère mais plausible pour le secteur de l’assurance », indique l’Eiopa dans un communiqué.

« Sans être un exercice de type ‘réussite/échec’, ce stress-test 2021 a principalement une approche micro prudentielle. Il permet à l’Eiopa de faire des recommandations au secteur et aux superviseurs de demander aux entreprises d’assurance de prendre des mesures correctives », précise le communiqué. Les assureurs sont appelés à soumettre à l’autorité européenne un bilan fixe et un bilan sous contraintes, en août, afin d’être analysés.

Lire la suite ici : Covid-19 : Eiopa lance un stress test (source : News Assurances Pro – Media Indépendant des assureurs, mutuelles et institutions de prévoyance)

News Assurances Pro

Épargne : Matmut lance un PER individuel avec BNP Paribas Cardif

La groupe Matmut consolide ses liens avec BNP Paribas Cardif et lance un nouveau plan d’épargne retraite (PER) individuel.

Matmut renforce un des piliers de son plan stratégique à horizon 2023 en poursuivant son développement dans le domaine de l’épargne. Plus tôt dans l’année, le partenariat avec BNP Paribas Cardif a permis de lancer un premier contrat dédié au secteur de la gestion de patrimoine et un second destiné au grand public. Les deux assureurs confirment leur alliance avec un nouveau plan d’épargne retraite individuelle qui s’adresse aux particuliers, comme aux professionnels.

« Pour faire face aux enjeux de transformation profonds du marché de l’épargne retraite et apporter des réponses pertinentes aux besoins des clients, BNP Paribas Cardif et le Groupe Matmut, déjà partenaires en matière d’assurance dommages, étendent leur collaboration à l’épargne » déclare Fabrice Bagne, Responsable de BNP Paribas Cardif France.

« Suite à la Loi Pacte en 2019, nous avons eu un grand coup de cœur pour le PERin. Ce produit offre des atouts importants en matière de stratégie d’épargne globale et de gestion de patrimoine pour nos sociétaires particuliers et professionnels » commente Tristan de La Fonchais, directeur général adjoint finances et patrimoine du groupe Matmut.

Le PER individuel sera dans un premier temps distribué par les conseillers patrimoniaux du Groupe Matmut, puis disponible dans l’ensemble des agences dès l’année 2022. Sa gestion financière est définie en trois profils de risque et permet aux sociétaires de l’approvisionner de différentes façons. Ils peuvent y déposer un minimum de 50 euros mensuellement ou y verser initialement 500 euros. Le contrat s’adapte au profil des clients avec la définition d’un profil de gestion, une garantie plancher incluse en cas de décès, une option table de mortalité et option exonération des cotisations en cas d’incapacité, pour les travailleurs non-salariés (TNS).

Lire la suite ici : Épargne : Matmut lance un PER individuel avec BNP Paribas Cardif (source : News Assurances Pro – Media Indépendant des assureurs, mutuelles et institutions de prévoyance)

News Assurances Pro

Maladies graves : Malakoff Humanis lance une offre pour les entreprises

Malakoff Humanis annonce le lancement d’une offre dédiée aux maladies graves à destination des entreprises.

La nouvelle offre sur les “maladies redoutées” de Malakoff Humanis contient des garanties financières et des services d’accompagnement. Le salarié est suivi dès l’annonce du diagnostic et jusqu’au retour en entreprise.

Le groupe de protection sociale a créé une équipe de conseillers spécialisés qui proposent au téléphone, tout au long de la vie du contrat, « des informations sur les facteurs de risque et la manière de mieux les maîtriser ; une orientation vers des dépistages ou des établissements de santé ; une aide à la réalisation des démarches administratives et sociales ; une orientation vers des associations référencées ou des prestataires spécialisés ; un service d’assistance psychologique destiné au patient ou à ses proches et un accompagnement à la reprise de son activité professionnelle », selon un communiqué.

En plus de cet accompagnement au téléphone, le salarié perçoit un capital au moment où la maladie est déclarée. L’offre prévoit trois niveaux de couverture : 4.000€, 8.000€ ou 12.000€. Le salarié peut également avoir accès à un accompagnement psychologique personnalisée et dans la durée ainsi qu’à des prestations d’assistance pour une valeur de 1.000 euros sur deux ans. Ces prestations peuvent se traduire par de l’aide à domicile, garde d’enfants, l’aide à l’aménagement du domicile, l’accompagnement nutritionnel, transport adapté, le portage des médicaments, des prestations de bien-être ou de coiffure. Malakoff Humanis propose, en plus, la prise en charge d’une activité sportive dans le cadre du sport sur ordonnance, pour un montant de 500 euros.

Cette offre couvre 8 pathologies : l’accident vasculaire cérébral (AVC), la maladie d’Alzheimer, le cancer, l’infarctus du myocarde, l’insuffisance rénale terminale, la maladie de Parkinson, la sclérose en plaque invalidante, et le syndrome d’immunodéficience acquise (SIDA).

Lire la suite ici : Maladies graves : Malakoff Humanis lance une offre pour les entreprises (source : News Assurances Pro – Media Indépendant des assureurs, mutuelles et institutions de prévoyance)

News Assurances Pro

Bancassurance : La Poste lance un plan stratégique à horizon 2030

La Poste a lancé jeudi son plan stratégique 2021-2030, avec ambition de faire du groupe public “la première plateforme européenne du lien et des échanges”, en préservant la distribution du courrier, renforçant sa position dans le colis et développant de nouveaux services.

Une concertation avec 135.000 postiers et 6.500 associations, clients et élus a montré qu’ils étaient profondément attachés à la présence territoriale, à la proximité humaine des postiers, aux missions de service public “et encore plus profondément attachés à l’amélioration de la qualité du service aux clients”, a expliqué le PDG Philippe Wahl.

D’où “la promesse publique d’une priorité absolue donnée à la qualité de service pour nos clients”, afin de “simplifier concrètement leur vie quotidienne”, a-t-il relevé lors d’une téléconférence de presse. Et le nom du plan: “La Poste 2030, engagée pour vous”.

“Notre ambition en 2030, c’est d’être devenu la première plateforme européenne du lien et des échanges”, a résumé Philippe Wahl. “L’objectif qui va servir cette ambition, c’est de poursuivre notre croissance rentable”, a-t-il ajouté. Il veut “conforter le socle” des activités historiques du courrier et du réseau et accélérer les deux gros moteurs de croissance actuels, la livraison de colis et le pôle financier. A cet égard, la filiale Geopost “a vocation à devenir le leader de la livraison décarbonée partout en Europe”, tandis que La Banque postale “va devenir le leader de la finance durable et la référence mondiale d’une banque citoyenne et écologique”, selon lui.

M. Wahl veut aussi “construire les moteurs de la croissance de demain” avec des services numériques de confiance, et un service de proximité humaine, c’est-à-dire par exemple les visites des facteurs aux personnes âgées ou isolées.

La direction a défini sept priorités, qui seront mises en oeuvre à tous les niveau, la première étant sans surprise de “servir les clients au plus haut niveau de qualité”, avec la conquête de nouveaux publics, comme les jeunes. La Poste veut aussi “s’affirmer toujours plus présente, grâce à la puissance combinée de ses réseaux physiques, numériques et humains”, accélérer la transformation numérique avec des services de confiance, “s’engager en tant qu’entreprise leader de la transformation écologique et la rendre accessible à tous”, et “devenir une entreprise à mission dont l’activité crée un impact positif pour la société”.

Elle entend aussi continuer sa croissance à l’international et, en interne, “renforcer la fierté d’être postier” avec “un nouveau pacte social” et “une nouvelle organisation permettant l’agilité”.

Lire la suite ici : Bancassurance : La Poste lance un plan stratégique à horizon 2030 (source : News Assurances Pro – Media Indépendant des assureurs, mutuelles et institutions de prévoyance)

News Assurances Pro

April lance une assurance pour les joueurs de jeux vidéos

Le courtier grossiste compte profiter de l’obligation faite aux e-sportifs français participant à une compétition de souscrire une couverture assurantielle.  Lire l’article
L’Argus de l’Assurance – Acteurs