Véhicule Autonome : le Groupe Macif intègre le Movin’On Lab

Leader sur le marché français de l’assurance automobile et assureur de toutes les mobilités

Catastrophes naturelles : le coût des sinistres assurés est finalement élevé en 2018

2018 : une année coûteuse pour les assureurs et réassureurs

Assurance auto : faut-il s’assurer tous risques ou au tiers ?

Selon les conducteurs et le type de véhicule, il peut être judicieux d’opter pour une assurance auto

Cercle LAB : Retour sur la 1ère réunion du Club Santé

Le 9 octobre, le Club Santé du Cercle LAB s’est réuni autour du sujet de « l’innovation en assurance santé

Assurance construction : Alliage Assurances placé en liquidation

En redressement depuis août dernier, Alliage Assurances (ex-SFS France) a finalement été placée en liquidation

Résultats 2019 S1 : Un premier semestre “contrasté” pour le groupe Aviva

L’assureur britannique Aviva laisse la porte ouverte à une vente de ses activités asiatiques dans le cadre d’une refonte de sa stratégie et dans la foulée de résultats semestriels contrastés entre incertitude politique et ralentissement économique en Europe.

Aviva est en pleine transformation depuis l’arrivée en mars au poste de directeur général de Maurice Tulloch qui cherche à simplifier le fonctionnement du groupe, via notamment des suppressions d’emplois, tout en voulant davantage récompenser les actionnaires. Le groupe envisage désormais de céder des actifs, selon un communiqué publié jeudi à l’occasion des résultats du premier semestre.

“Je travaille avec le conseil d’administration pour relancer la stratégie d’Aviva et nous avons décidé d’examiner les options stratégiques pour nos activités asiatiques”, explique M. Tulloch, suggérant une possible cession même s’il ne l’évoque pas précisément. Aviva a pris cette décision afin de pouvoir tirer profit de ces activités dont les performances financières sont en amélioration ces dernières années.

L’agence Bloomberg révélait la semaine dernière que le groupe entendait vendre d’ici la fin de l’année ses activités en Asie qui pourraient être valorisées autour de 3 à 4 milliards de dollars. L’assureur britannique “a de solides fondations mais nous devons faire plus pour améliorer nos performances”, prévient le directeur général.

Le groupe est déjà engagé dans un programme d’économies permettant de réduire ses dépenses de 300 millions par an d’ici 2022, via la suppression de 6% de ses affectifs, soit 1.800 emplois. Le nouveau patron a également décidé de mettre en place deux entités distinctes pour ses activités d’assurance vie et celle d’assurance dommages au Royaume-Uni. L’annonce concernant les activités asiatiques a été faite lors de la publication de résultats qualifiés de “constratés” pour le premier semestre par M. Tulloch.

Certes le bénéfice net a plus que triplé à 1,116 milliard de livres, mais le bénéfice opérationnel hors éléments exceptionnels, qui donne une idée des performances de l’activité même du groupe, n’a progressé que 1% à 1,448 milliard. La branche d’assurance dommages a vu sa rentabilité nettement progresser, avec une hausse des primes en particulier auprès des entreprises au Royaume-Uni et au Canada.

En revanche, l’assurance vie et la gestion d’actifs ont souffert au cours des six premiers mois de l’année. Aviva a été pénalisé en particulier par un mauvais début d’année pour les marchés boursiers, la baisse des taux obligataires et une confiance chancelante des investisseurs. Le groupe s’attend d’ailleurs à ce que l’incertitude politique, sur fond de Brexit, et économique avec une croissance ralentie en Europe et au Royaume-Uni, perdure au second semestre.

Lire la suite ici : Résultats 2019 S1 : Un premier semestre “contrasté” pour le groupe Aviva (source : News Assurances Pro – Media Indépendant des assureurs, mutuelles et institutions de prévoyance)

News Assurances Pro

Résultats 2019 S1 : Aviva France affiche un résultat opérationnel en baisse

Malgré un chiffre d’affaires dommages en hausse et un ratio combiné favorable, Aviva France enregistre une baisse de 4% de son résultat opérationnel au premier semestre 2019, impacté par des marchés actions à la peine.

Dans la foulée des résultats semestriels du groupe, Aviva France enregistre pour la première moitié de l’exercice 2019 un chiffre d’affaires dommages (hors santé) en hausse de 4,7% à 791,2M d’euros (contre 755,6M d’euros au S1 2018), tiré par le réseau d’agents généraux, « en particulier sur le marché des professionnels », indique la compagnie dans un communiqué. L’assureur affiche également un ratio combiné dommages (hors santé) favorable et en amélioration sur la période à 93,2 % (contre 95,5 % au S1 2018), « du fait notamment d’un contexte climatique moins agité que l’an passé ».

Malgré sa bonne dynamique commerciale, Aviva France voit pourtant son résultat opérationnel (vie, dommages, santé) se dégrader de 4% sur les six premiers mois de l’année à 286M d’euros (contre 298M d’euros au S1 2018). « La volatilité financière observée au tournant de l’année affecte cependant notre performance financière à fin juin », indique à ce titre Patrick Dixneuf, Directeur général d’Aviva Europe et d’Aviva France.

Malgré des marchés actions en berne, l’assureur voit sa collecte vie, épargne et retraite augmenter de 29% sur la période à 2,5Mds d’euros. Pour autant, « la chute brutale des marchés au tournant de l’année a conduit les clients à un regain de prudence dans leurs choix d’investissement. Ainsi, les ventes en unités de compte (UC) ont diminué significativement par rapport au premier semestre 2018, avec un taux d’UC dans nos affaires nouvelles en baisse à 24%, très proche de la performance du marché (23%) », précise Aviva France.

« Dans le cadre de notre ambition stratégique annoncée l’an dernier, la conquête de nouveaux clients se poursuit, grâce notamment au déploiement d’une politique de partenariats dynamique et au lancement de nouvelles offres qui combinent le professionnalisme de nos réseaux intermédiés et la force de l’approche directe », ajoute Patrick Dixneuf. Sur ce point, l’assureur indique par ailleurs que ses activités d’assurance en direct continuent de progresser, avec « une production nette positive de près de 12.000 contrats au 30 juin 2019 en augmentation de 18% par rapport au premier semestre 2018. Eurofil by Aviva dépasse ainsi les 400.000 contrats en portefeuille ».

Lire la suite ici : Résultats 2019 S1 : Aviva France affiche un résultat opérationnel en baisse (source : News Assurances Pro – Media Indépendant des assureurs, mutuelles et institutions de prévoyance)

News Assurances Pro

Résultats 2019 S1 : Les investissements et l’assurance tirent l’activité d’AIG

L’assureur américain AIG a dépassé les attentes des analystes au deuxième trimestre 2019 grâce à ses activités d’assurance et ses investissements, ce qui stimulait le prix de son titre à Wall Street mercredi.

L’entreprise a enregistré un bénéfice net ajusté après impôts de 1,1 milliard de dollars, contre 937 millions l’année précédente. Le bénéfice par action, référence en Amérique du Nord, est ressorti à 1,43 dollar soit très largement au-dessus des attentes qui étaient de 1,15, selon un communiqué.

Dans l’assurance générale (privée et commerciale), AIG a engrangé un bénéfice de 147 millions de dollars contre une perte de 83 millions de dollars un an plus tôt. En revanche l’Amérique du nord a tiré ce résultat vers le bas avec une perte de 5 millions de dollars contre un trou de 127 millions un an plus tôt.

Mais le PDG, Brian Duperreault, qui a pris la tête de l’entreprise au printemps 2017 et a lancé une gigantesque restructuration pour redonner à l’assureur son lustre d’antan, a souligné dans le communiqué que ce bénéfice était le deuxième en autant de trimestres et il assuré que le groupe “restait sur les rails pour afficher un profit sur l’ensemble de l’exercice” dans ce segment.

Les résultats dans le segment assurance-vie et retraites se sont aussi améliorés par rapport au second trimestre de l’année dernière avec un bénéfice avant impôts un peu supérieur à 1 milliard de dollars et le portefeuille d’investissements a lui aussi apporté une contribution positive au résultat.

Dix ans après la crise financière qui a failli l’emporter, AIG n’est plus le mastodonte qu’il était avant 2008. En 2017, le groupe a perdu sa couronne de premier groupe d’assurance américain par capitalisation boursière, titre revenant désormais à Chubb, mais le PDG a encore mercredi réaffirmé son intention de reprendre la première place.

Lire la suite ici : Résultats 2019 S1 : Les investissements et l’assurance tirent l’activité d’AIG (source : News Assurances Pro – Media Indépendant des assureurs, mutuelles et institutions de prévoyance)

News Assurances Pro

Résultats 2019 T2 : Munich Re confirme ses objectifs

Le géant allemand de la réassurance Munich Re a annoncé mercredi un résultat net en nette augmentation pour le second trimestre, du fait de moindres catastrophes naturelles, sans pour autant relever ses prévisions annuelles.

D’avril à juin, le munichois, dont le cœur de métier est d’épauler les assureurs contre les risques qu’ils encourent, a engrangé un résultat net part du groupe de 992 millions d’euros, le plus élevé depuis quatre ans, contre 723 millions d’euros un an plus tôt, a-t-il détaillé.
Les analystes interrogés par le prestataire de services Factset avaient eux misé sur un résultat net de 903 millions d’euros.

Le résultat d’exploitation s’affiche lui à 1,57 milliard d’euros, en hausse de 57% sur un an, alors que 2018 avait été nettement plus lesté par les remboursements liés aux catastrophes naturelles ou causées par l’homme. Sur le trimestre écoulé, le réassureur a dû dépenser 202 millions au titre de sinistres supérieurs à 10 millions d’euros, principalement liés à des tornades et gros orages aux États-Unis, contre une charge de 605 millions sur la même période de l’année passée.

Dans l’assurance primaire, la marque Ergo a dégagé un bénéfice en hausse, à 135 millions d’euros sur le trimestre, tiré par la branche vie-santé. Côté dommages, les frais ont surtout concerné les violents orages de grêle qui se sont abattus le lundi de Pentecôte sur l’Allemagne. Pour le groupe, les rentrées de primes ont totalisé 11,8 milliards d’euros, soit une hausse de 5,5% sur un an grâce à la branche réassurance. “Nous sommes bien sûr très satisfaits de dégager le bénéfice trimestriel le plus élevé des quatre dernières années”, a déclaré le patron de Munich Re, Joachim Wenning, dans un communiqué.

Le groupe en reste à sa prévision initiale d’atteindre un bénéfice net de 2,5 milliards d’euros cette année et de 2,8 milliards d’euros l’an prochain. Pour les entrées de primes brutes, l’équivalent du chiffre d’affaires dans le secteur de l’assurance, il vise toujours 49 milliards d’euros en 2019.

Lire la suite ici : Résultats 2019 T2 : Munich Re confirme ses objectifs (source : News Assurances Pro – Media Indépendant des assureurs, mutuelles et institutions de prévoyance)

News Assurances Pro

Truffle 100 des éditeurs de logiciels français : le groupe Prima Solutions gagne 22 places et se positionne 40è du classement 2019

Le palmarès Truffle 100 des éditeurs de logiciels français vient d’être publié et témoigne de la croissance continue du marché (+3.33%). Prima Solutions occupe cette année la 40è place du classement.

Premier groupe de l’AssurTech française, Prima Solutions poursuit sa croissance exceptionnelle avec un chiffre d’affaires multiplié par 3 en 6 ans et affiche une progression de 22 places par rapport au classement Truffle 100 de l’an dernier. Ce succès est largement boosté par le rapprochement avec l’éditeur Effisoft qui occupait la 95è place du palmarès 2018.

« Nos 2 sociétés ont fusionné en décembre dernier pour donner naissance à l’un des leaders mondiaux de l’édition de logiciels pour les professionnels de l’assurance et de la réassurance. Notre nouveau groupe propose en effet une offre et une expertise sans équivalent sur le marché puisque nous sommes en mesure de mener aussi bien des projets îlots en marge des systèmes historiques que des refontes globales du système d’information des assureurs. Nous aidons même les nouveaux entrants à lancer rapidement des produits d’assurance innovants grâce à nos solutions cloud standalone. », explique Hugues Delannoy, Président de Prima Solutions.

Le groupe accompagne aujourd’hui plus de 300 sociétés d’assurance dans le monde pour leurs projets de transformation digitale et emploie plus de 300 collaborateurs.
« Nous embauchons d’ailleurs massivement pour soutenir notre croissance rapide. Plus d’une trentaine de postes sont actuellement ouverts sur nos différents bureaux de Paris, Miami et Montréal. », indique Hugues Delannoy.

Prima Solutions Truffle100 2019

Tags: Effisoftsaas2019

Source link

Lire la suite ici : Truffle 100 des éditeurs de logiciels français : le groupe Prima Solutions gagne 22 places et se positionne 40è du classement 2019 (source : News Assurances Pro – Media Indépendant des assureurs, mutuelles et institutions de prévoyance)

News Assurances Pro