Willis

Matrice pooling Willis Towers Watson-Edition 2019

Comme chaque année, Willis Towers Watson produit la matrice pooling présentant la capacité géographique des 8 réseaux internationaux d’assurance (AIG, Allianz, Generali, IGP, Insurope, Maxis, Swiss Life et Zuirch) en termes de solution de financement des couvertures prévoyance – santé.

Cette matrice donne ainsi la liste des pays dans lesquels chaque réseau présente des solutions d’assurance locale pour la prévoyance – santé, et dispose de capacité suffisamment forte de solution pooling (solution de mutualisation et de consolidation des résultats des polices locales). Elle constitue ainsi une source d’informations utile et pratique pour les entreprises dans leur gestion et pilotage de leurs programmes prévoyance – santé à l’international et leur solution de financement.

Cette matrice permet par ailleurs d’évaluer l’évolution des réseaux et de définir certaines tendances.

Ainsi si chacun des réseaux présente de nouveaux pays et se retire dans d’autres, globalement les couvertures géographiques restent relativement stables par rapport à 2018, avec en moyenne 100 pays couverts par réseau. Nous notons toutefois deux évolutions significatives par rapport à l’année dernière :

  • Si jusqu’alors Allianz présentait une des capacités pooling les plus faibles (en terme de nombre de pays couverts), le réseau s’est sensiblement renforcé sur ce critère pour revenir au niveau des autres réseaux. Pour cela Allianz a signé des accords avec notamment AIA en Asie (également partenaire de Zurich) et des assureurs locaux en Amérique Centrale, déjà partenaires du réseau Generali EB.
  • Parce qu’ils étaient très présents dans la zone CIMA en Afrique, Maxis et Zurich sont les réseaux ayant le plus souffert des évolutions sur les restrictions à la réassurance par les autorités de la zone, et ont par conséquent une capacité réduite en Afrique par rapport à l’année dernière (mais restent toutefois leaders sur cette région en terme de couverture géographique)

Au-delà des capacités en terme de couverture, les réseaux se distinguent par leurs services à la fois au niveau local et au niveau central, leurs outils de reporting, leurs flexibilité en termes de solution et en termes de négociations, etc… Ainsi la couverture géographique ne constitue qu’un critère parmi d’autres dans l’exercice de comparaison d’un réseau à un autre, mais permet toutefois d’avoir une première visibilité sur les réseaux a priori les plus adaptés selon la situation géographique de l’entreprise concernée.

Vous trouverez sur le lien suivant la matrice pooling Willis Towers Watson 2019 : WILLIS TOWERS WATSON’S 2019 GLOBAL BENEFITS FINANCING MATRIX

Source link

Lire la suite ici : Matrice pooling Willis Towers Watson-Edition 2019 (source : News Assurances Pro – Media Indépendant des assureurs, mutuelles et institutions de prévoyance)

News Assurances Pro

Courtage : Aon rétropédale sur le rachat de Willis Towers Watson

Alors qu’Aon confirmait mardi être au stade préliminaire d’une offre de rachat sur son concurrent Willis Towers Watson, le courtier annonce 24 heures plus tard qu’il jette l’éponge.

C’est une volte-face aussi inattendue que rapide. Aon (N°2 mondial du courtage selon AM Best ) qui confirmait hier son intention de formuler une offre de rachat sur Willis Towers Watson (N°3 mondial du courtage), annonce dans un communiqué qu’il renonce finalement à se rapprocher de son rival anglo-saxon : “Aon confirme aujourd’hui qu’il n’a pas l’intention de poursuivre ce regroupement d’entreprises”.

Cette annonce ne met pas pour autant fin aux tractations, puisque le courtier indique en parallèle qu’il “se réserve le droit d’annuler cette annonce dans les 12 prochains mois”.

Lire la suite ici : Courtage : Aon rétropédale sur le rachat de Willis Towers Watson (source : News Assurances Pro – Media Indépendant des assureurs, mutuelles et institutions de prévoyance)

News Assurances Pro

Courtage : L’offre d’Aon sur Willis Towers Watson se précise

Les rumeurs dont nous nous faisions l’écho en novembre dernier semblent se préciser. Selon nos confrères de Bloomberg, Aon se prépare à soumettre une offre de rachat sur son rival Willis Towers Watson, pour ce qui serait la plus grosse grosse opération de fusion / acquisition du monde du courtage.

L’opération de M&A de la décennie est-elle en passe de se jouer dans le monde du courtage d’assurance ? C’est en tout cas ce qui semble se dessiner, puisque selon Bloomberg, le courtier Aon (10,7Md$ de CA à fin 2018) se prépare à soumettre une offre d’achat de son rival Willis Towers Watson (environ 8,4Md$ de CA à fin 2018) dans les prochaines semaines. Selon plusieurs sources citées par l’agence de presse financière, « les deux entreprises ont eu des contacts préalables », même si aucune décision finale n’a été prise, Aon se réservant le droit de ne pas donner suite.

Ces rumeurs de marché ont fait grimper de 8,3% le cours de Bourse de Willis Towers Watson à 182,72$ (soit le prix le plus élevé de tous les temps), valorisant le groupe à près de 24Md$ . De son côté, la valeur de l’action Aon est restée stable à à 169,85$ pour une valorisation estimée à 41Md$ . Si pour l’heure aucune des deux entreprises n’a fait de commentaire, une telle opération permettrait à Aon (actuel N°2 mondial) de devenir le N°1 des méga brokers mondiaux devant Marsh et sa récente annonce du rachat record du courtier britannique Jardine Lloyd Thompson (pour 5,6Md$ ).

Lire la suite ici : Courtage : L’offre d’Aon sur Willis Towers Watson se précise (source : News Assurances Pro – Media Indépendant des assureurs, mutuelles et institutions de prévoyance)

News Assurances Pro