prix

Axa, Allianz, Aviva : la diversification, mais pas à n’importe quel prix

Selon Standard and Poor’s, les grands assureurs diversifiés sont mieux positionnés pour amortir l’impact des taux bas. Mais ils privilégient les activités peu gourmandes en capital.  Lire l’article
L’Argus de l’Assurance – Acteurs

Quels sont les prix de l’assurance auto dans ma ville ?

Selon la ville qu’ils habitent, les conducteurs ne s’acquittent pas des mêmes primes d’assurance auto. Ainsi, un Marseillais paie en moyenne plus de 250 euros qu’un Nantais ou un Rennais. Le point sur le prix de l’assurance auto par ville en 2017.

Selon la ville, le prix de l'assurance auto varie

 

 

1.Quelle différence de tarifs entre les villes ?
2.Les tarifs d’assurance auto dans chaque ville et par profils de conducteurs
3.Les critères qui font varier le prix de son assurance auto

Dis-moi où tu habites et je te dirai combien coûte ton assurance auto. Pour établir les moyennes des primes d’assurance auto dans les 20 plus grandes villes de France, le comparateur meilleureassurance.com a analysé les prix proposés aux utilisateurs de son outil entre le 1er mars 2016 et le 1er mars 2017, tous niveaux de garanties et tous modèles de véhicules confondus.

Quelles différences de tarifs entre les villes ?

Sans surprise, selon la ville habitée, les prix varient en moyenne de plus de 250 euros (269 euros) entre la commune qui pratique les tarifs d’assurance auto les moins chers et celle qui demande le plus de cotisations annuelles à ses assurés auto en ce qui concerne les conducteurs sans distinction de profils. Meilleureassurance.com observe ainsi « des prix pouvant varier du simple à près du double ».

L’étude va plus loin puisqu’en plus du critère géographique, elle prend en compte le profil des conducteurs et a ainsi établi quatre classements des prix : conducteurs « tous profils », « 30-40 ans », « jeunes conducteurs » et conducteurs âgés de plus de 55 ans. Le résultat diffère ainsi selon le profil des conducteurs, remisant certaines villes en bas de classement.

Ainsi l’écart peut grimper jusqu’à 500 euros lorsqu’il s’agit de jeunes conducteurs (513 euros), de plus de 300 euros pour les 30-40 ans (318 euros). La peine est moindre pour les automobilistes âgés de plus 55 ans, la différence entre villes étant de 227 euros, soit moins que les conducteurs « tous profils ».

Les tarifs d’assurance auto dans chaque ville et par profils de conducteurs

Dans le détail, voici les tarifs moyens par ville et par profils de conducteurs dans les 20 plus grandes villes de France.

Conducteurs « tous profils »

De l’assurance auto la plus élevée à celle la moins coûteuse, l’on trouve :

Marseille : 791 euros de primes annuelles en moyenne
Reims : 712 euros
Lyon : 709 euros
– Villeurbanne : 693 euros
– Paris : 692 euros
– Saint-Etienne : 686 euros
– Le Havre : 665 euros
– Lille : 664 euros
– Grenoble : 661 euros
– Bordeaux : 650 euros
– Nice : 648 euros
– Montpellier : 633 euros
– Nîmes : 629 euros
– Toulouse : 608 euros
– Angers : 604 euros
– Strasbourg : 603 euros
– Dijon : 596 euros
Toulon : 587 euros
Rennes : 555 euros
Nantes : 552 euros

Jeunes conducteurs

Marseille : 1.304 euros
Nice : 1.286 euros
Reims : 1.184 euros
– Nîmes : 1.151 euros
– Bordeaux : 1.129 euros
– Angers : 1.120 euros
– Dijon : 1.115 euros
– Grenoble : 1.106 euros
– Strasbourg : 1.097 euros
– Paris : 1.091 euros
– Lyon : 1.085 euros
– Saint-Etienne : 1.069 euros
– Villeurbanne : 1.041 euros
– Le Havre : 1.034 euros
– Toulouse : 1.024 euros
– Lille : 1.018 euros
– Toulon : 996 euros
Montpellier : 990 euros
Nantes : 861 euros
Rennes : 791 euros

Conducteurs de 30-40 ans

Saint-Etienne : 800 euros
Marseille : 779 euros
Reims : 748 euros
– Paris : 695 euros
– Lyon : 693 euros
– Nice : 692 euros
– Dijon : 655 euros
– Grenoble : 650 euros
– Villeurbanne : 639 euros
– Nîmes : 613 euros
– Lille : 611 euros
– Toulouse : 602 euros
– Montpellier : 584 euros
– Bordeaux : 573 euros
– Rennes : 547 euros
– Strasbourg : 542 euros
– Angers : 535 euros
Toulon : 526 euros
Le Havre : 524 euros
Nantes : 482 euros

Conducteurs âgés de plus de 55 ans

Marseille : 559 euros
Paris : 541 euros
Lyon : 534 euros
– Lille : 510 euros
– Reims : 498 euros
– Toulouse : 495 euros
– Nice : 493 euros
– Le Havre : 487 euros
– Nantes : 458 euros
– Villeurbanne : 449 euros
– Toulon : 439 euros
– Grenoble : 434 euros
– Montpellier : 428 euros
– Saint-Etienne : 426 euros
– Nîmes : 425 euros
– Bordeaux : 423 euros
– Strasbourg : 369 euros
Dijon : 359 euros
Rennes : 357 euros
Angers : 332 euros

On note que Nantes et Rennes ainsi que Marseille et Reims se distinguent dans ces classements : par trois fois Marseille et Reims arrivent en tête des villes aux primes d’assurance auto les plus élevées tandis que Nantes et Rennes se placent à l’inverse parmi les villes les plus abordables, et ce quel que soit le profil du conducteur. Petit bémol pour les Nantais de plus de 55 ans qui sont parmi les automobilistes qui paient le plus de cotisations annuelles.

Les critères qui font varier le prix de son assurance auto

Pour expliquer de tels écarts, le directeur de Meilleureassurance.com Christophe Triquet évoque le fait que les « compagnies d’assurance ont l’habitude d’appliquer un coefficient de risque selon la zone d’habitation de leurs assurés, y compris en assurance auto ». Plus clairement, les assureurs évaluent le risque dans une zone en prenant en compte plusieurs critères afin d’établir une prime d’assurance, parmi lesquels :

Le risque d’accidents est évalué à partir de la densité de circulation : plus il y a d’automobilistes sur les routes et plus la probabilité qu’il y ait des accidents est importante. Et plus l’assureur va tarifier à la hausse la cotisation d’assurance auto.
Le risque de vol et de dégradations du véhicule : les compagnies d’assurance se basent sur les statistiques de vols et de dégradations dans une ville déterminées par la police mais également sur la base de leurs propres données (déclarations de sinistres). Si la ville bénéficie d’une criminalité faible, la cotisation sera moindre, contrairement à une ville dont le taux de criminalité serait élevé, impactant à la hausse les tarifs d’assurance.
Les évènements climatiques : si la région est une zone à risque en termes d’évènements climatiques (tempête, catastrophe naturelle, …), l’assureur peut augmenter la cotisation pour compenser le coût élevé d’un éventuel sinistre à venir.

En dehors des critères géographiques, les chiffres présentés plus haut démontrent clairement une tarification établie selon l’âge du conducteur. D’une manière générale et quelle que soit la région, les jeunes conducteurs s’acquittent des cotisations les plus élevées, grimpant à plus de 1.000 euros par an dans 16 villes sur les 20 comparées ! Tandis que tous profils confondus, on ne dépasse pas 800 euros, les Marseillais payant au maximum 791 euros par an en moyenne. En effet, les jeunes conducteurs (moins de 5 ans de permis) sont davantage considérés à risque du fait principalement de leur manque d’expérience.

Pour faire baisser la facture, il existe néanmoins des astuces, comme la conduite accompagnée qui permet d’avoir de l’expérience en amont de l’obtention de son permis de conduire.

Enfin, il ne faut pas oublier le mécanisme du bonus-malus. En effet, tout conducteur qui a un malus élevé se verra pénalisé sur son assurance auto. A l’inverse, plus il a de bonus et plus le montant de sa prime d’assurance auto en sera diminuée.

A lire également sur l’assurance auto :
Assurance auto : faut-il s’assurer tous risques ou au tiers
Le coût de l’assurance en légère hausse (0,8%) dans le budget auto
Assurance auto : comment remplir un constat amiable ?


Tout Sur L Assurance

Assurance ski, neige 2016-2017 : garanties, utilité, prix

Bientôt les vacances à la neige ?

Assurance remorque : obligation, garanties et prix

Souscrire une assurance pour sa remorque dépend de son poids total en charge : à plus de 750kg, elle devient obligatoire, en-deçà, elle est adossée à son assurance auto.

Quelle assurance pour ma remorque ?

 

1.L’assurance remorque est-elle obligatoire ?
2.Les garanties de mon assurance remorque
3.Prix de l’assurance remorque

 

L’assurance remorque est-elle obligatoire ?

Pas toujours. En effet, la même règle que pour les caravanes s’applique : selon le poids de la remorque – appelé poids total en charge (PTAC) – la souscription d’une assurance dédiée peut être obligatoire ou non.

Le poids de ma remorque est inférieur à 750kg

Lorsque le poids total en charge de la remorque est inférieur ou égal à 750kg, il n’est pas nécessaire de souscrire un contrat spécifique pour assurer sa remorque. En effet, une remorque, tout comme un camping-car ou une caravane, doit au minimum être assurée en responsabilité civile. Ce principe est inscrit dans la loi. Concrètement, le propriétaire du véhicule est responsable des dommages (matériels et corporels) que celui-ci pourrait causer à autrui.

Attention : les assureurs exigent en général que la remorque soit attelée au véhicule assuré pour que la garantie joue en cas de sinistre.

 

Toutefois, en-deçà de 750kg, la remorque bénéficie automatiquement de la garantie responsabilité civile présente dans l’assurance auto qui couvre déjà le véhicule qui la tracte. L’assuré n’a pas à le signaler à son assureur, cette protection étant en générale mentionnée sur la carte grise du véhicule. Si tel n’est pas le cas, il suffit de contacter son assureur qui délivrera une attestation d’assurance concernant la remorque. Point important, la remorque est alors assurée pour le minimum légal gratuitement, sans aucune prime supplémentaire.

Bon à savoir : à partir de 500kg, une remorque doit avoir obligatoirement son propre certificat d’immatriculation et sa propre plaque. Ce qui implique d’avoir sur soi une attestation d’assurance en cas de contrôle.

 

Le poids de ma remorque est supérieur à 750kg

Au-delà de 750kg de poids total en charge, la remorque doit obligatoirement faire l’objet d’une assurance indépendante de celle du véhicule qui la tracte. Les compagnies d’assurance proposent ainsi des assurances remorque dont les garanties varient selon la formule choisie.

Les garanties de mon assurance remorque

Si l’assuré se contente du minimum légal, autrement dit de la garantie responsabilité civile, il sera couvert pour tous les dommages – corporels et matériels – que la remorque cause à des tiers. Les assureurs incluent également des garanties recours et défense pénale suite à un accident. L’assistance en cas de sinistre peut également figurer dans des formules de base.

Toutefois, il peut opter pour une formule plus couvrante – l’assurance remorque multirisques ou tous risques selon les formulations des assureurs – qui comprend les garanties suivantes incluses d’office ou sur option :

– Incendie
– Explosion
– Tempête
– Catastrophes naturelles et technologiques
– Bris de glace
– Dommages collision
Vol, vandalisme : ces deux garanties peuvent être incluses d’office dans les formules plus couvrantes mais également être proposées en option.
Contenu privé, professionnel : cette garantie est toujours proposée en option. Elle permet de rembourser les biens présents dans la remorque suite à un accident ou un vol, selon les formules.
Remboursement de la remorque si elle est détruite ou volée, soit sur la base de sa valeur d’achat, soit avec application de la vétusté.
Dépannage, panne.

A noter que si l’assurance de la remorque est adossée à celle du véhicule qui la tracte, l’assuré n’est pas couvert pour les dommages que sa remorque pourrait subir. En effet, seuls les dégâts causés à des tiers sont pris en charge par la garantie responsabilité civile de son assurance auto.

Avant de souscrire, l’assuré doit lire attentivement les conditions générales du contrat et être particulièrement vigilant aux franchises (ce qui reste toujours à la charge de l’assuré après un sinistre), plafonds et exclusions appliqués. De même, il faut faire attention si vous prêtez votre remorque à ce que le contrat d’assurance prévoit une clause qui autorise le prêt du véhicule. Auquel cas, les dégâts causés seront à payer de votre proche en tant que propriétaire.

Prix de l’assurance remorque

Tout dépend de la formule choisie. On trouve des formules tous risques à partir de 100 euros par an, sachant qu’en moyenne il faut compter 200 euros par an. En toute logique, plus les garanties sont nombreuses, plus le montant de la prime sera élevé en conséquence.


Tout Sur L Assurance

Assurance récolte : Groupama couvre le risque prix

Groupama lance une assurance chiffre d’affaires destinée aux agriculteurs. Cette offre est proposée à titre de test, pour les récoltes 2017, dans quelques départements et pour trois filières : colza, blé tendre et maïs grain.  Lire l’article
L’Argus de l’Assurance – Acteurs