groupe

Résultats 2019 S1 : Un premier semestre “contrasté” pour le groupe Aviva

L’assureur britannique Aviva laisse la porte ouverte à une vente de ses activités asiatiques dans le cadre d’une refonte de sa stratégie et dans la foulée de résultats semestriels contrastés entre incertitude politique et ralentissement économique en Europe.

Aviva est en pleine transformation depuis l’arrivée en mars au poste de directeur général de Maurice Tulloch qui cherche à simplifier le fonctionnement du groupe, via notamment des suppressions d’emplois, tout en voulant davantage récompenser les actionnaires. Le groupe envisage désormais de céder des actifs, selon un communiqué publié jeudi à l’occasion des résultats du premier semestre.

“Je travaille avec le conseil d’administration pour relancer la stratégie d’Aviva et nous avons décidé d’examiner les options stratégiques pour nos activités asiatiques”, explique M. Tulloch, suggérant une possible cession même s’il ne l’évoque pas précisément. Aviva a pris cette décision afin de pouvoir tirer profit de ces activités dont les performances financières sont en amélioration ces dernières années.

L’agence Bloomberg révélait la semaine dernière que le groupe entendait vendre d’ici la fin de l’année ses activités en Asie qui pourraient être valorisées autour de 3 à 4 milliards de dollars. L’assureur britannique “a de solides fondations mais nous devons faire plus pour améliorer nos performances”, prévient le directeur général.

Le groupe est déjà engagé dans un programme d’économies permettant de réduire ses dépenses de 300 millions par an d’ici 2022, via la suppression de 6% de ses affectifs, soit 1.800 emplois. Le nouveau patron a également décidé de mettre en place deux entités distinctes pour ses activités d’assurance vie et celle d’assurance dommages au Royaume-Uni. L’annonce concernant les activités asiatiques a été faite lors de la publication de résultats qualifiés de “constratés” pour le premier semestre par M. Tulloch.

Certes le bénéfice net a plus que triplé à 1,116 milliard de livres, mais le bénéfice opérationnel hors éléments exceptionnels, qui donne une idée des performances de l’activité même du groupe, n’a progressé que 1% à 1,448 milliard. La branche d’assurance dommages a vu sa rentabilité nettement progresser, avec une hausse des primes en particulier auprès des entreprises au Royaume-Uni et au Canada.

En revanche, l’assurance vie et la gestion d’actifs ont souffert au cours des six premiers mois de l’année. Aviva a été pénalisé en particulier par un mauvais début d’année pour les marchés boursiers, la baisse des taux obligataires et une confiance chancelante des investisseurs. Le groupe s’attend d’ailleurs à ce que l’incertitude politique, sur fond de Brexit, et économique avec une croissance ralentie en Europe et au Royaume-Uni, perdure au second semestre.

Lire la suite ici : Résultats 2019 S1 : Un premier semestre “contrasté” pour le groupe Aviva (source : News Assurances Pro – Media Indépendant des assureurs, mutuelles et institutions de prévoyance)

News Assurances Pro

Truffle 100 des éditeurs de logiciels français : le groupe Prima Solutions gagne 22 places et se positionne 40è du classement 2019

Le palmarès Truffle 100 des éditeurs de logiciels français vient d’être publié et témoigne de la croissance continue du marché (+3.33%). Prima Solutions occupe cette année la 40è place du classement.

Premier groupe de l’AssurTech française, Prima Solutions poursuit sa croissance exceptionnelle avec un chiffre d’affaires multiplié par 3 en 6 ans et affiche une progression de 22 places par rapport au classement Truffle 100 de l’an dernier. Ce succès est largement boosté par le rapprochement avec l’éditeur Effisoft qui occupait la 95è place du palmarès 2018.

« Nos 2 sociétés ont fusionné en décembre dernier pour donner naissance à l’un des leaders mondiaux de l’édition de logiciels pour les professionnels de l’assurance et de la réassurance. Notre nouveau groupe propose en effet une offre et une expertise sans équivalent sur le marché puisque nous sommes en mesure de mener aussi bien des projets îlots en marge des systèmes historiques que des refontes globales du système d’information des assureurs. Nous aidons même les nouveaux entrants à lancer rapidement des produits d’assurance innovants grâce à nos solutions cloud standalone. », explique Hugues Delannoy, Président de Prima Solutions.

Le groupe accompagne aujourd’hui plus de 300 sociétés d’assurance dans le monde pour leurs projets de transformation digitale et emploie plus de 300 collaborateurs.
« Nous embauchons d’ailleurs massivement pour soutenir notre croissance rapide. Plus d’une trentaine de postes sont actuellement ouverts sur nos différents bureaux de Paris, Miami et Montréal. », indique Hugues Delannoy.

Prima Solutions Truffle100 2019

Tags: Effisoftsaas2019

Source link

Lire la suite ici : Truffle 100 des éditeurs de logiciels français : le groupe Prima Solutions gagne 22 places et se positionne 40è du classement 2019 (source : News Assurances Pro – Media Indépendant des assureurs, mutuelles et institutions de prévoyance)

News Assurances Pro

Le groupe Macif publie son rapport ISR 2018 : une stratégie d’investissement responsable mobilisée pour le Climat

Avec plus de 5, 3 Milliards d’euros d’encours dédié aux financements pour le Climat en 2018, le groupe Macif démontre son engagement réel et conséquent pour lutter contre le réchauffement climatique et ses conséquences dramatiques sur la société civile et ses sociétaires.

La politique d’investissement socialement responsable du Groupe

Conscient des enjeux et des risques liés au changement climatique, le Groupe s’est mis en ordre de marche à tous les niveaux et dans tous les domaines pour agir au bénéfice d’une société plus responsable et durable. Il s’implique ainsi au travers de ses investissements, de ses partenaires et de ses offres. Investisseur institutionnel et entreprise citoyenne, le groupe Macif dévoile dans son nouveau rapport ISR 2018 des chiffres et actions qui témoignent du succès de sa stratégie en faveur du climat.

Engagement Climat

Limiter les gaz à effets de serre, soutenir la transition énergétique et l’innovation verte, réduire la facture environnementale… Autant d’enjeux auxquels le Groupe tente de répondre au quotidien au travers de sa stratégie Climat. Celle-ci se concrétise par des investissements responsables fondés sur la prise en compte, dans tous les choix, des critères extra-financiers de bonne gouvernance, de respect social et de préservation de l’environnement, en faveur d’une transition énergétique « bas carbone » et d’une économie réelle plus durable.

Objectifs Développement Durable, le groupe Macif contribue par ses investissements à 10 des 17 objectifs fixés par l’ONU

Grâce à cette politique d’investissement à long terme et à une gestion responsable de ses actifs financiers, le groupe Macif, contribue à atteindre 10 des 17 Objectifs de Développement Durable fixés par l’ONU à horizon 2030. Une feuille de route ambitieuse, aux forts enjeux sociétaux et environnementaux, pour faire évoluer le monde vers une économie plus équitable, plus solidaire et plus durable. Une stratégie Climat du Groupe qui s’avère gagnante et qui lui permet ainsi de contribuer concrètement à l’ODD n°13 de lutte contre le réchauffement climatique.

>> Téléchargez le rapport Investissement Responsable 2018 du groupe Macif

Lire la suite ici : Le groupe Macif publie son rapport ISR 2018 : une stratégie d’investissement responsable mobilisée pour le Climat (source : News Assurances Pro – Media Indépendant des assureurs, mutuelles et institutions de prévoyance)

News Assurances Pro

Scor / Covéa : Le groupe mutualiste attaque Crédit Suisse en justice

Le groupe d’assurance Covéa a engagé une procédure judiciaire contre la banque Crédit Suisse, qu’il avait mandatée dans le cadre de son projet avorté de rachat du réassureur Scor, a indiqué lundi le groupe suisse à l’AFP.

“Une plainte a été déposée par Covéa contre Crédit Suisse auprès du tribunal de commerce de Paris”, a fait savoir à l’AFP le groupe helvétique, confirmant une information précédemment relayée par Le Monde. Cette plainte vise “la production de documents par Crédit Suisse comme exigé par un tribunal anglais”, a précisé le groupe, qui déclare “contester vigoureusement” les accusations de manquements aux obligations légales et de
loyauté formulées par Covéa.

Contacté par l’AFP, le groupe Covéa n’a pour sa part souhaité faire aucun commentaire concernant cette affaire. À l’origine de cette procédure, la guerre qui oppose depuis plusieurs mois déjà Covéa, poids lourd de l’assurance de biens en France avec ses marques
Maaf, MMA et GMF, et le réassureur français Scor, numéro quatre mondial du secteur.

Covéa, premier actionnaire de Scor avec plus de 8% du capital, a transmis à l’été 2018 une offre de rachat à la direction du réassureur en vue de former un géant mondial du secteur. Pour mener à bien cette opération, Covéa s’était attaché les services des banques Barclays, Rothschild et Crédit Suisse.

L’offre de rachat a toutefois été sèchement refusée par Scor, qui a décidé quelques mois plus tard de porter l’affaire devant la justice en poursuivant pénalement Covéa et son patron Thierry Derez, qui siégeait jusqu’à la fin 2018 au conseil d’administration de Scor.
Scor a notamment obtenu fin 2018 auprès d’un tribunal britannique que Crédit Suisse lui fournisse divers documents et échanges internes liés à la proposition de rachat de Covéa.

Sur la base – entre autres – de ces documents, le réassureur a engagé des poursuites contre M. Derez “pour abus de confiance” et contre Covéa “pour recel d’abus de confiance”. Scor poursuit aussi M. Derez “pour violation grave de ses obligations légales et fiduciaires en tant qu’administrateur” de Scor et pour violation “du secret des affaires de Scor”. De son côté Covéa a engagé en février une procédure judiciaire contre Scor pour “diffamation”, selon une source proche du dossier.

Lire la suite ici : Scor / Covéa : Le groupe mutualiste attaque Crédit Suisse en justice (source : News Assurances Pro – Media Indépendant des assureurs, mutuelles et institutions de prévoyance)

News Assurances Pro

Le groupe Prima Solutions-Effisoft annonce la disponibilité de la version 4.3 de WebXL, son logiciel de réassurance

Paris, le 14 février 2019 – Le Groupe Prima Solutions-Effisoft, éditeur de logiciels pour les professionnels de l’assurance et de la réassurance, annonce la sortie de la version 4.3 de son logiciel de réassurance WebXL. Disponible en cloud, la solution s’enrichit de nouvelles fonctionnalités métiers dédiées à la réassurance vie et non vie. Cette version bénéficie notamment de nouvelles possibilités de gestion des catastrophes naturelles et d’un tout nouveau module de rapports dynamiques.

Une gestion renforcée des Cat Nat dans WebXL

Marquée par de nombreuses catastrophes naturelles, estimées à près de 80 milliards de dollars de pertes assurées, l’année 2018 se révèle la 4è année la plus dévastatrice de tous les temps. La fréquence des catastrophes naturelles au cours des deux dernières années incite de nombreux grands assureurs à repenser leurs stratégies en cédant davantage de risques à leurs réassureurs et en baissant leurs niveaux de rétention. Plusieurs tempêtes prolongées ont notamment conduit à un réexamen des clauses horaires par les cédantes et les réassureurs.

Pour aider les professionnels de la réassurance à faire face à cette multiplication de catastrophes naturelles, le groupe Prima Solutions-Effisoft enrichit son logiciel WebXL de nouvelles fonctionnalités telles que le renforcement de la notion de clause horaire (Hours Clause) et le processus automatique de liaison en masse de sinistres aux évènements (CAT linkage process).

A présent, WebXL permet d’importer les sinistres en cours et de les délimiter avec précision dans le temps. « Dans WebXL, les sinistres et les évènements sont très précisément définis, une heure peut coûter très cher sur un évènement comme l’ouragan Michael. Cela peut impacter les cédantes sur des montants considérables », déclare Grégory Moliner, directeur de la filiale américaine du groupe Prima Solutions-Effisoft.

Réassurance vie : du nouveau pour un marché en croissance stable

En réassurance vie, les contrats peuvent avoir une durée assez longue, en moyenne 20 ans. Dans le logiciel WebXL, il est désormais possible d’amender ces contrats plus simplement en modifiant seulement les dates d’effet.

WebXL permet également d’historiser les évolutions des tarifs des contrats d’assurance vie via différentes variables (VI Layer, CPI, NBI, VB…) qui sont à présent liées au contrat. A titre d’exemple, le VI Layer (Volontary Increase) est une variable qui rend possible, à la demande de l’assuré, l’augmentation de ses propres capacités de protection.

« Chaque nouvelle version de WebXL permet d’enrichir notre solution, notamment sur la partie dédiée à la vie. Cela suit logiquement l’évolution de l’offre de Prima Solutions avec qui nous nous sommes rapprochés : en effet, déjà positionné en non-vie, Prima Solutions dispose également depuis 2017 d’une offre complète pour couvrir l’ensemble des besoins en assurance vie », précise Julien Victor, directeur général du groupe Prima Solution-Effisoft.

Un nouveau module de rapports dynamiques

Un nouveau module de reporting vient enrichir la solution WebXL. Les « Dynamic reports » couvrent l’intégralité des traitements comptables (comptabilisation des créances et dettes, comptabilisation des opérations bancaires, révision des comptes, clôture de comptes…). Le module, extrêmement puissant et performant, est capable de générer des rapports dynamiques comme le compte de résultat ou le bilan comptable sous tous les formats d’exports imaginables.

A propos du Groupe Prima Solutions-Effisoft

Premier groupe de l’AssurTech française et acteur incontournable de l’assurance en Europe, Amérique du Nord et Asie-Pacifique, le Groupe Prima Solutions-Effisoft édite des logiciels pour les professionnels de l’assurance et de la réassurance, couvrant l’ensemble des processus métier du secteur : assurances vie et santé (collective ou individuelle), non vie, réassurance, conformité règlementaire, analyses (simulations prédictives et calculs actuariels).

Le groupe accompagne plus de 300 clients et dispose d’un réseau mondial de partenaires ; il permet aux aux sociétés d’assurance d’accélérer leur digitalisation grâce à sa plateforme logicielle full-web hautement configurable, modulable et disponible sur le cloud.

Source link

Lire la suite ici : Le groupe Prima Solutions-Effisoft annonce la disponibilité de la version 4.3 de WebXL, son logiciel de réassurance (source : News Assurances Pro – Media Indépendant des assureurs, mutuelles et institutions de prévoyance)

News Assurances Pro