COURTAGE

Le magazine News Assurances Pro – Spécial Courtage

Hebdo-91-NAPro-JDCLe magazine News Assurances Pro - Spécial Courtage

A l’occasion des Journées du Courtage 2014, News Assurances Pro se livre à une introspection du courtage dans le cadre des changements réglementaires, stratégiques et des nouvelles relations entre courtiers et fournisseurs.

Dans ce numéro spécial, retrouvez les articles publiés dans le dossier courtage en cours sur le site.

Quelle segmentation pour les courtiers ? Quels sont les besoins des assureurs et des fournisseurs ? Quelle réglementation va bientôt entrer en vigueur et changer les règles du marché ?
Retrouvez des réponses à toutes ces questions dans ce numéro spécial.

Pour télécharger le magazine, cliquez ici

Vous pouvez le lire ci-dessous :


News Assurances Pro

Jour J : les premiers résultats de l’Observatoire présentés aux Journées du Courtage (Diaporama)

Dans le cadre de la 13ème édition des Journées du Courtage, L’Argus de l’assurance présente les premiers résulats de son Observatoire du courtage 2014. Cette première étude porte sur les effets que peuvent avoir les dispositions réglementaires sur l’activité des courtiers de proximité.

Dans le courant des mois de juillet et août 2014, L’Argus de l’assurance (groupe Infopro Digital) a mené une enquête auprès de près de 6800 entreprises de courtage basées dans toute la France. Ils sont 326 intermédiaires à avoir répondu à l’intégralité de cette première enquête de l’Observatoire du courtage concernant l’impact des évolutions réglementaires. Parmi elles, 253 sociétés exercent exclusivement une activité de courtiers et 73 ont la double casquette d’agent général d’assurance et de courtier.

Découvrez au travers de ce diaporama les résultats de cette première enquête.

Observatoire du courtage 1 – Business model

L’adaptation aux nouvelles réalités réglementaires demeure un véritable casse-tête pour les cabinets de courtage, quelle que soit leur taille.

Observatoire du courtage 1 – Les changements avec l’ANI

La généralisation de la complémentaire santé forcerait même plus de la moitié des courtiers interrogés à changer de cap. Un chiffre qui atteint même 65,5% pour les entreprises ayant un chiffre d’affaires compris entre 200K€ et 800K€.

Observatoire du courtage 1 – Loi Hamon

Ils sont près de 73% des courtiers à estimer que la loi Hamon devrait changer leur approche du métier au quotidien. Pour 37,1%, elle engendrerait même des changements fondamentaux en termes de gestion des contrats.

Observatoire du courtage 1 – Accompagnement courtiers de proximité

Parmi les sociétés de courtage de moins de 800 K€ référencées dans ce panel (64,1 %), une grande majorité attend de leurs assureurs, mutuelles et autres courtiers grossistes une assistance quotidienne afin de les aider à appréhender au mieux ces mouvements de marché.

Obervatoire du courtage 1 – Type d’accompagnement attendu

Les 222 courtiers en attente d’accompagnement veulent que leurs fournisseurs les soutiennent par le biais de solutions de gestion (54,5%) et au niveau de leur veille réglementaire (41%).


L’Argus de l’Assurance – Acteurs

Courtage : Le groupe Molitor vend Cipres vie à un fonds d’investissement

Laurent-OuazanaCourtage : Le groupe Molitor vend Cipres vie à un fonds d'investissement

Le courtier grossiste Ciprès vie change de propriétaire. Le groupe Molitor a cédé l’intégralité de sa participation à TA Associates, un fonds d’investissement international. Le management en profitera pour prendre une participation.

Le courtier grossiste spécialisé en protection sociale Ciprès vie va sortir du groupe Molitor au mois d’octobre prochain. Le fonds d’investissements international TA Associates, qui pèse 18Mds de dollars, a conclu un accord pour l’acquisition de Ciprès vie.

Cette opération nous permet de garder notre indépendance“, confie Laurent Ouazana, directeur général du courtier, qui en prendra la présidence au terme de l’opération. Avec une participation plus importante également. “Nous allons également proposer au management – une quinzaine de personnes – de prendre une participation dans le capital de l’entreprise“, ajoute-t-il. De fait TA Associates sera majoritaire, mais pas au même niveau que l’était Molitor. Les niveaux de participation de chacun n’ont pas été dévoilés.

Selon Laurent Ouazana, le rachat de Ciprès vie va être l’occasion de se tourner “vers le développement” du courtier, pour faire de Ciprès “une entreprise qui compte, avec une chaîne de décision optimisée” et en pensant à l’avenir de la société. Pour le directeur général, l’opération place Ciprès dans “une nouvelle période”, largement portée par la réforme de l’ANI.
Celle-ci a d’ailleurs suscité les appétits. Le courtier grossiste a été approché par des assureurs et des groupes de protection sociale en 2013. Avec un portefeuille de 47.000 contrats prévoyance et santé, orienté vers les TPE, PME, dirigeants et TNS, Ciprès a gagné en intérêt auprès du secteur de l’assurance. Le rachat par un fonds d’investissement assure une indépendance vis à vis des fournisseurs, et fait taire les rumeurs selon le dirigeant. Avec l’ambition de structurer Ciprès vie au niveau d’une entreprise plus grande encore.

C’est la première acquisition dans le secteur de l’assurance de TA Associates, qui avait auparavant trois participations en France, dans la gestion d’actifs (DNCA Finance), la banque d’images numériques et la mode (Zadig et Voltaire).


News Assurances Pro

Courtage : AssurDeal propose un site internet vitrine gratuit

AssurDeal-Pro-LogoCourtage : AssurDeal propose un site internet vitrine gratuit

La société de service AssurDeal, spécialisée dans le courtage d’assurances et de patrimoine, annonce le lancement d’une offre de mini-site gratuit pour les courtiers et CGPI.

La présence sur internet devient un incontournable dans la vente de produit d’assurances et d’épargne. Selon ce constat, la société AssurDeal, qui s’était illustrée avec une plateforme d’achat-vente de portefeuilles d’assurance notamment, va lancer un service gratuit de sites internet pour les courtiers et les CGPI.

Surfant sur les démarches des compagnies, par exemple, qui fournissent à leurs agents des “vitrines en ligne”, AssurDeal “offre un site internet à 100% des courtiers et CGPI inscrits à l’Orias” explique un communiqué.

L’ambition est de permettre à de petites structures d’étoffer – voire de créer – une présence en ligne via un site internet dédié. Partant du site assureur-conseil.fr, une sorte d’annuaire permet de référencer un courtier, ainsi que ses produits. Une option “formulaire” permettant de réaliser des devis à un prospect est disponible mais payante, pour 288 euros TTC (selon le communiqué).

Si la création du site est gratuite, les options sont facturées. Par défaut les publicités apparaissant sur la page sont gérées par AssurDeal qui explique cette inclusion “pour financer les coûts de maintenance et de référencement”. Le courtier peut y mettre son propre code publicité (pour en tirer des revenus) ou choisir d’y passer ses annonces, moyennant finance. Construit de manière moderne, le site est “responsive“, c’est à dire qu’il s’adapte aux lectures sur ordinateurs, tablettes ou smartphones.
Au moment de la rédaction de cet article, le site rencontrait quelques problèmes d’accès, nous empêchant de voir la version mobile.

Courtage : AssurDeal propose un site internet vitrine gratuit

Un exemple de site internet créé par AssurDeal

AssurDeal insiste sur la pertinence de la présence sur internet, citant une étude pour laquelle “49% des acheteurs visitent le site internet avant la visite physique”. Les courtiers de proximité, parfois perdus ou méfiants vis à vis des technologies en ligne, pourraient donc y voir une opportunité. Mais l’importance de la transparence et du suivi de la relation client sont un complément impératif à la présence en ligne. Le site internet n’est donc qu’une première étape.


News Assurances Pro

Courtage : Assu 2000 passe les 300.000 contrats auto en portefeuille

Le groupe Assu 2000 (Assu 2000, Euro-Assurance, maXance, AutoFirst) vient d’annoncer qu’il avait franchi les 300.000 polices automobiles en portefeuille. 

Avec 302.823 polices automobile en portefeuille, le groupe Assu 2000 passe un seuil symbolique et revendique sa place parmi les acteurs majeurs du secteur, annoncant qu’il “pourrait théoriquement se hisser parmi les 20 premières compagnies” hexagonales sur le marché auto.

Le courtier vient également d’annoncer qu’il avait récemment passer la barre des 80.000 polices moto et cyclo avec 80.127 contrats en portefeuille. “Le groupe poursuit sa politique d’investissement afin de renforcer sa présence via son mode de distribution multicanal, comme en témoigne l’acquisition d’Autofirst, courtier essentiellement grossiste, en avril dernier”, peut-on lire dans un communiqué.

News Assurances Pro