2018

Dans La Lettre de l’Assurance du… 1er octobre 2018

Dans  La Lettre de l’Assurance cette semaine, les commissions et les frais de l’assurance-vie menacés, ça bouge chez Harmonie Fonction Publique, l’Unocam et CGPA recrutent, la FNMF double le ministère sur le PLFSS 2019 !

A la une de ce numéro 1400 de La Lettre de l’Assurance, datée du lundi 1er octobre 2018 et déjà disponible ici, le secteur s’inquiète de l’avenir des frais et des commissions en assurance-vie. Si la transferabilité n’est plus d’actualité, doté la participation aux bénéfices avec une partie des commissions fait trembler certains poids lourds !

En page 2, la FNMF double le ministère sur le PLFSS en parlant du forfait à l’hôpital. La Mutuelle Générale est nostalgique des cabines et se lance dans la télémédecine pour ses salariés et certains de… Malakoff Médéric ! Pendant ce temps, le président Laot fait le ménage chez Harmonie Fonction publique avant de partir.

En page 3, retour sur l’arrivée de Delphine Benda à l’Unocam, changement de DG à CGPA !

Enfin, en page 4, édito sur les belles promesses et petites phrases savoureuses.

Bonne lecture !

Vite, il me faut La Lettre de l’Assurance du jour !

S’abonner à la Lettre et ne plus jamais rater un numéro

Lire la suite ici : Dans La Lettre de l’Assurance du… 1er octobre 2018 (source : News Assurances Pro – Media Indépendant des assureurs, mutuelles et institutions de prévoyance)

News Assurances Pro

Dans La Lettre de l’Assurance du… 17 septembre 2018

Cette semaine, la réassurance occupe une large place dans La Lettre de l’Assurance, mais on y parle aussi de recrutement chez Optimind, d’acquisition et rémunérations !

A la une de ce numéro 1398 de La Lettre de l’Assurance, datée du lundi 17 septembre 2018 et déjà disponible ici, Denis Kessler ressort en pleine forme des Rendez-vous de Septembre à Monaco. Le PDG de Scor a occupé tout l’espace disponible pour se défendre et vanter l’indépendance de son entreprise. Est-ce que ce sera suffisant ?

En page 2, la réassurance invite les poids lourds des rémunérations à une table ronde mais n’est pas très originale.

En page 3, la place de Paris attire un réassureur, Axa finalise l’acquisition d’XL et tente de donner des garanties sur ses activités.

Enfin, en page 4, édito de décryptage et petites phrases bien envoyées.

Bonne lecture !

Vite, il me faut La Lettre de l’Assurance du jour !

S’abonner à la Lettre et ne plus jamais rater un numéro

Lire la suite ici : Dans La Lettre de l’Assurance du… 17 septembre 2018 (source : News Assurances Pro – Media Indépendant des assureurs, mutuelles et institutions de prévoyance)

News Assurances Pro

Taux d’actualisation et taux d’inflation IAS 19 au 31 août 2018

Willis Towers Watson présente chaque mois dans ce blog l’évolution des taux d’actualisation dans trois grandes zones géographiques, celles où les engagements sociaux sont traditionnellement significatifs :

  • la zone euro,
  • le Royaume-Uni,
  • les États-Unis.

Par ailleurs, Willis Towers Watson présente également des indicateurs sur l’inflation en Zone Euro et au Royaume-Uni.

Avertissement : nous attirons votre attention sur le fait que les valeurs ci-dessous ont été déterminées sur la base de plans standard. Ceux-ci ne peuvent pas être transposés sans précaution aux régimes de telle ou telle entreprise. La détermination exacte des taux d’actualisation nécessite la prise en compte des flux futurs des régimes.

De nombreux indices permettent de fixer les taux d’actualisation utilisés dans les états financiers IAS 19. Les taux que nous présentons ici sont ceux de notre outil RATE:Link, instrument exclusivement dédié aux engagements sociaux long terme (notamment retraite), ainsi qu’un indice de référence, non spécifiquement retraite mais public et gratuit.

1) Zone euro

a) Taux d’actualisation

b) Taux d’inflation

2) Royaume-Uni – Taux d’actualisation

a) Taux d’actualisation

b) Taux d’inflation

3) États-Unis – Taux d’actualisation

N’hésitez pas à contacter nos consultants pour tout renseignement complémentaire à ce sujet.

Source link

Lire la suite ici : Taux d’actualisation et taux d’inflation IAS 19 au 31 août 2018 (source : News Assurances Pro – Media Indépendant des assureurs, mutuelles et institutions de prévoyance)

News Assurances Pro

Dans La Lettre de l’Assurance du… 3 septembre 2018

C’est la rentrée pour  La Lettre de l’Assurance ! Au sommaire de ce numéro, retour sur l’arrivée de Stéphane Dedeyan chez Vyv, CNP / La Poste, un vieux projet pour une nouvelle concurrence, des résultats semestriels, Swiss Life France est bien mâle, l’Unocam recrute et la chance, ça compte !

A la une de ce numéro 1396 de La Lettre de l’Assurance, datée du lundi 3 septembre 2018 et déjà disponible ici, Stéphane Dedeyan arrive chez Vyv. L’ancien DG délégué de Generali France va prendre le même poste dans le gorupe mutualiste avec, en 2019, le poste de directeur général !

En page 2, la FFA a un souci de hub, Swiss Life France est très masculin et retour sur la saga SFS.

En page 3, dans les coulisses du rapprochement CNP / La Poste avec une guerre concurrentielle ouverte en toile de fond. Quelques résultats semestriels et les avancées de l’Unocam.

Enfin, retour en page 4 de l’édito et des petites phrases : quelle chance !

Bonnes vacances !

Vite, il me faut La Lettre de l’Assurance du jour !

S’abonner à la Lettre et ne plus jamais rater un numéro

Lire la suite ici : Dans La Lettre de l’Assurance du… 3 septembre 2018 (source : News Assurances Pro – Media Indépendant des assureurs, mutuelles et institutions de prévoyance)

News Assurances Pro

Résultats 2018 S1 : L’assurance tire le bénéfice de BPCE

Le géant bancaire mutualiste BPCE, fruit de l’union des Banques populaires et des Caisses d’épargne, a annoncé jeudi un bénéfice net en hausse au deuxième trimestre, stimulé par le dynamisme de sa filiale Natixis, particulièrement dans la gestion d’actifs.

Entre avril et juin, BPCE, désormais dirigé par Laurent Mignon, ancien patron de Natixis, a dégagé un bénéfice net en hausse de 6,1% sur un an à 1,04 milliard d’euros et un produit net bancaire (PNB) – équivalent du chiffre d’affaires – aussi en progression de 3,1%, atteignant 6,2 milliards d’euros. Le pôle “banque de proximité et assurance” de BPCE affiche des revenus quasiment stables (+0,9% en données retraitées à 4,3 milliards d’euros), affectés par l’environnement de taux bas qui plombent les gains retirés des écarts de taux d’intérêts.

Au niveau des réseaux de détail, les revenus des Banques Populaires progressent de 2,8% à 1,6 milliard d’euros et ceux des Caisses d’Epargne se replient de 1,4% à 1,8 milliard en données publiées. Le trimestre est aussi marqué “par le projet d’intégration des équipes du Crédit foncier qui s’inscrit dans le plan de transformation du groupe BPCE”, a souligné M. Mignon lors d’une conférence téléphonique, indiquant que le processus de consultation et d’information avait débuté le 20 juillet avec les instances représentatives du personnel.

Fin juin, la banque mutualiste avait annoncé la dissolution en son sein du Crédit Foncier, acteur bancaire spécialiste du crédit immobilier depuis 166 ans, faute d’une rentabilité suffisante. Ce projet avait donné lieu à un mouvement de grève à la mi-juillet du personnel de l’entité dénonçant la fin d’un modèle social de financement immobilier. Sur ce point, le nouveau président du directoire s’est voulu rassurant, affirmant que le projet d’intégration “visera à pérenniser les activités et les expertises du Crédit Foncier au sein du groupe tout en étant responsable vis-à-vis des collaborateurs et des clients, notamment en visant spécifiquement l’accession sociale à la propriété”. Le groupe mutualiste s’est également félicité de la mise en place ce mois-ci du paiement instantané pour l’indemnisation en assurance.

Pas de commentaires sur CNP Assurances/La Banque Postale

Interrogé sur les rumeurs de rapprochement entre CNP Assurances et Banque Postale, le patron de BPCE, membre du pacte d’actionnaires du groupe d’assurances, a refusé de commenter “les éventuelles discussions”. “Nous avons des liens d’affaires nombreux ce qui ne veut pas dire que notre présence au capital revête un enjeu stratégique, c’est en revanche un partenaire client important auquel nous sommes très attentif”, a-t-il détaillé.

La banque mutualiste continue de profiter du dynamisme de Natixis, sa filiale cotée d’investissement, de financement et d’assurances, pilotée par François Riahi, son nouveau directeur général. Au second trimestre, le bénéfice net de Natixis s’affiche en franche progression de 19%, à 580 millions d’euros, un résultat au-dessus des attentes des analystes, qui tablaient en moyenne sur un bénéfice de 491 millions d’euros, selon le consensus compilé par Bloomberg.

Toujours au sein de cette filiale, le produit net bancaire est également ressorti meilleur que prévu, en hausse de 7% à 2,58 milliards d’euros. Ces résultats s’expliquent essentiellement par la croissance des revenus dans les branches gestion d’actifs (+10% à 819 millions d’euros) et d’assurance (+8% à 193 millions d’euros). Un point noir néanmoins, la banque grande clientèle qui accuse un repli de ses revenus (-5% à 965 millions d’euros), en raison notamment de la volatilité des marchés.

Sur ce trimestre, Natixis indique avoir finalisé des acquisitions dans le conseil en fusion-acquisition avec le rachat de Fenchurch Advisory Partners au Royaume-Uni, Vermilion Partners en Chine et Clipperton en France.

Lire la suite ici : Résultats 2018 S1 : L’assurance tire le bénéfice de BPCE (source : News Assurances Pro – Media Indépendant des assureurs, mutuelles et institutions de prévoyance)

News Assurances Pro